La razzia d’IBM et de Microsoft sur les brevets en intelligence artificielle

IBM et Microsoft arrivent en tête des entreprises qui déposent le plus de brevets en intelligence artificielle dans le monde. C’est ce que montre l’étude réalisée par l’organisation mondiale de la propriété intellectuelle (WIPO ou World Intellectual Property Organization), une agence des Nations Unies, et publiée le 31 janvier.

La France en milieu de classement

Au global, côté pays, la Chine et les Etats Unis mènent la course en termes du nombre de dépôts de brevets en intelligence artificielle. Ils sont challengés par le Japon – sur la logique floue, la vision par ordinateur et le traitement de la voix – et la Corée du Sud. La France est loin dans le classement, elle arrive après la Grande Bretagne, Taiwan, l’Inde, l’Australie, le Canada, l’Allemagne, la République de Corée, le Japon, la Chine et les Etats Unis.

Présentation du rapport lors d’une conférence de presse de Francis Gurry, directeur général de l’organisation mondiale des brevets à Genève

Depuis 1950, il y a eu 340 0000 dépôts d’invention liés à l’intelligence artificielle. Le mouvement s’accélère depuis 2013, la moitié des inventions ayant été présentée depuis cette date. Ce sont essentiellement des entreprises privées qui déposent des brevets.

Dans le Top 30, on trouve 26 entreprises privées et 4 établissements publics. IBM arrive en tête avec 8 290 brevets fin 2016, suivi par Microsoft avec 5 930 brevets. Ils sont suivis par Toshiba, Samsung, la Corée, et Nec. Etonnamment Alphabet, avec ses différentes filiales Google, Waymo (l’activité de véhicule autonome), DeepMind et X Development, n’arrive qu’en 10ème position avec 3 814 dépôts d’invention. Aucune entreprise française n’est présente dans le Top 30 qui est à forte majorité asiatique et américaine.

Quant aux 4 établissements de recherche publics, 3 sont chinois dont l’Académie des Sciences chinoise détenant 2 500 brevets. Dans le Top 20 des organismes académiques qui détiennent le plus de brevets en intelligence artificielle, on trouve 17 organismes chinois. Les universités chinoises dominent, souligne l’étude.

1 tiers des brevets concerne le Machine Learning

Le Machine Learning en particulier dans les réseaux de neurones – une technologie qui a dopé la traduction automatique – est la technologie d’intelligence artificielle dominante. On trouve du Machine Learning dans 1 tiers des dépôts de brevet. Entre 2013 et 2016, le nombre de brevets concernant le Machine Learning a doublé. Quant au Deep Learning, il est employé pour la reconnaissance vocale. Les brevets dans ce domaine ont été multipliés par 20 passant de 118 en 2013 à 2 399 en 2016.

La vision par ordinateur qui inclut la reconnaissance d’image et qui est vitale pour les véhicules autonomes, est l’application d’intelligence artificielle la plus populaire. Elle est présente dans la moitié des dépôts de brevets. Les brevets liés à la robotique ont atteint pour leur part 2 272 dépôts en 2016. Quant aux sciences de la vie et médicales, elles ont vu le dépôt de 4112 brevets en 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletters de La Revue

Retrouvez le meilleur de l'actualité du digital


Restez connecté !