Implant électronique NFC : le coup de pub d’un fournisseur américain

L'implant NFC permet de payer ses courses

Les employés d’une société de technologie du Wisconsin ont reçu mardi 1er août un implant électronique NFC dans la main, lors d’une sorte de “fête” de l’implantation. Cet implant est censé servir à ouvrir les portes, utiliser la photocopieuse, se connecter à leur PC, échanger ses coordonnées, mais c’est surtout l’usage pour payer ses courses juste en agitant la main que l’entreprise veut mettre en avant.

La moitié des employés 

L’implant est inséré sous la peau avec une seringue

La société Three Square Market (32M) déclare que 41 de ses 85 employés ont accepté de recevoir cet implant fonctionnant avec la technologie radio NFC (Near Field Communication) que l’on retrouve dans les cartes bancaires sans contact.

En fait, cet implant permet essentiellement à l’entreprise de mettre en avant les mini marchés en self-service qu’elle commercialise et où il devient possible de payer via l’implant. L’implant de la taille d’un grain de riz coûte 300 $ à l’entreprise. Les données conservées dans l’implant sont chiffrées. Il n’y a pas de GPS.

Une technologie suédoise

L’implant NFC a la taille d’un grain de riz

L’implant est délivré par BioHax International, une société suédoise. L’usage de l’implant permet à 32M de faire la publicité de ses coins “marché” qu’elle commercialise et où l’on peut payer avec l’implant électronique, et de manière générale pour l’achat de produits en mode self-service.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *