Géo-localisation publicitaire par mobile : Vectaury réhabilité par la Cnil

La Cnil considère que la société de marketing par géo-localisation mobile Vectaury s’est mise en conformité par rapport au RGPD. La procédure de mise en demeure a été close.

Absence de recueil du consentement explicite

Vectaury était sur la sellette pour absence de consentement des personnes au traitement de leurs données de géo-localisation à des fins de ciblage publicitaire sur leur mobile.

Les données étaient issues, d’une part, des applications mobiles des partenaires de Vectaury et, d’autre part, d’offres d’enchères d’espaces publicitaires sur des applications mobiles reçues par Vectaury. Suite aux injonctions de la Cnil, la société a développé une bannière s’affichant lors de l’installation des applications mobiles avant la collecte des données. Cette bannière vise à recueillir un consentement libre, spécifique, éclairé et résultant d’une action positive des personnes, conformément au RGPD.

Les utilisateurs sont informés, avant toute collecte de leurs données de la finalité du traitement  (la publicité ciblée géo-localisée) ; de l’identité des responsables de traitement (les partenaires géomarketing) accessible via un lien cliquable ; des données collectées  (l’identifiant publicitaire du téléphone et les données de géo-localisation).

L’application est utilisable même en cas de refus

Les personnes sont informées de la possibilité de retirer leur consentement à tout moment. Elles peuvent, grâce à un lien cliquable, accéder à une information plus complète sur leurs droits.

La Cnil estime que les personnes sont donc en mesure d’accepter ou de refuser que leurs données de géo-localisation soient traitées à des fins de publicité ciblée. En cas de refus, les personnes peuvent continuer à utiliser l’application sans que la qualité du service ne soit altérée.

Concernant le système d’enchère d’espace publicitaire en temps réel, la société ne traite à présent que les données d’utilisateurs dont le consentement a été recueilli par l’organisme qui lui transmet ces données. Elle vérifie en amont les modalités de recueil du consentement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletters de La Revue

Retrouvez le meilleur de l'actualité du digital


Restez connecté !