Fermeture de magasins Castorama et Brico Dépôt en France

9 magasins Castorama et 2 magasins Brico Dépôt devraient fermer en France

A l’occasion de la publication de ses résultats financiers, le groupe britannique Kingfisher annonce la fermeture de 15 magasins en Europe dans les deux ans qui viennent. Le groupe détient les enseignes Castorama et Brico Dépôt. En France, ce sont 9 magasins Castorama et 2 magasins Brico Dépôt qui sont concernés et plus de 800 personnes touchées.

Départ de la directrice générale

Ces fermetures sont annoncées dans le cadre de la publication des résultats 2018 du groupe Kingfisher, dont les ventes sont en légère croissance de 0,3% mais pénalisées par les magasins Castorama. Les ventes totales de Castorama sont en baisse de 7,3% alors que les ventes de Brico Dépôt sont en croissance de 1,4%.

La faiblesse des performances de Castorama France s’explique par la baisse de fréquentation des points de vente, le  repositionnement des prix et l’inefficacité de la chaîne logistique et des stocks, déclare la direction du groupe. Castorama a évolué vers une stratégie de prix bas au quotidien et les prix sont désormais seulement légèrement supérieurs au marché, indique Kingfisher.

Ces mauvaises performances sont attribuées à Véronique Laury, DG de Kingfisher et à son plan de transformation. Le départ de la DG est officiellement annoncé et son remplaçant recherché. Elle part en ayant unifié les services achats, et près de la moitié (44%) des produits distribués par Kingfisher sont unifiés entre les enseignes afin de réduire les prix. Sur l’année 2018, Kingfisher a également mis en place un service comptable et administratif partagé pour les 3 enseignes B&Q, Castorama France et Brico Dépôt France, délivré depuis son centre de services à Cracovie en Pologne.

Retrait du Chief Transformation Officer

Dans le même temps, le directeur de la transformation (Chief Transformation, Digital & IT Officer) de Kingfisher fait valoir ses droits à la retraite. Suite à son départ, le groupe recrute un responsable dans un poste nouvellement créé de Chief Digital and Customer Officer, qui sera membre du Comex.

Le directeur de la transformation avait notamment mis en place une plateforme informatique unifiée au sein de Kingfisher, lancé de nouveaux sites e-commerce pour Castorama France et pour B&Q. A noter que les ventes digitales sont en croissance de 17% et atteignent désormais 6% du chiffre d’affaires du groupe. Le Chief Transformation Officer présidait également la chaîne Screwfix au sujet de laquelle Kingfisher annonce la fermeture de 19 points de vente an Allemagne mais une extension en Grande Bretagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletters de La Revue

Retrouvez le meilleur de l'actualité du digital


Restez connecté !