Enedis crée un cadenas connecté pour sécuriser les interventions sous haute tension

Le cadenas connecté d'Enedis a été présenté lors du World Electronic Forum d'Angers, 27 octobre

On n’est jamais mieux servi que par soi-même. En 6 mois, le géant Enedis a développé un cadenas connecté permettant de sécuriser les interventions de ses techniciens sur son réseau électrique haute tension à 20 000 volts. Enedis est la filiale d’EDF chargée de 95 % du réseau de distribution d’électricité en France. Enedis emploie 39 000 personnes sur le territoire. 

Le cadenas connecté intègre une puce RFID noyée dans de la résine

Point clé, l’innovation est venue des techniciens de terrain qui ont été invités à un hackathon par le siège fin 2016. Les tests ont débuté depuis septembre afin d’améliorer le produit. Dix boîtes rassemblant des cadenas sont actuellement utilisées afin d’améliorer le dispositif. Enedis s’est appuyé sur la cité de l’objet connecté d’Angers pour ce développement. L’innovation a été présentée lors du World Electronic Forum d’Angers le 27 octobre.

L’important pour les équipes d’Enedis est de géo-localiser les cadenas posés sur le réseau électrique afin que lorsque plusieurs personnes interviennent, elles sachent si elles sont protégées ou pas. Si l’idée initiale pouvait être de placer une puce GPS de géo-localisation sur le cadenas lui-même, à l’épreuve du réel cela n’est pas adapté.

La boîte centrale placée sur le véhicule d’intervention trace les entrées et sorties de cadenas

La solution retenue est finalement une grosse boîte dans laquelle on range tous les cadenas. La boîte est placée dans le camion du technicien qui intervient sur site. La boîte détecte quand un cadenas est sorti pour être utilisé et quand il est remis à sa place. La boîte suit les cadenas par RFID – chaque cadenas embarque un composant RFID noyé dans de la résine – et par infrarouge, car il vaut mieux multiplier les moyens de traçabilité de ces cadenas, certains pouvant ne pas fonctionner. La géo-localisation du cadenas sur le réseau est celle la boîte qui dispose d’une puce GPS. Cette boîte est alimentée électriquement par la batterie du véhicule d’intervention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletters de La Revue

Retrouvez le meilleur de l'actualité du digital


Restez connecté !