E-commerce : de si discrets Chinois lors de la Paris Retail Week

Ecran d'essayage virtuel proposé par JD.com, 10 septembre

Les géants du e-commerce JD.com et Alibaba étaient présents lors de l’édition de la Paris Retail Week qui a eu lieu du 10 au 12 septembre. Une dizaine d’autres entreprises chinoises nettement plus petites étaient présentes. Mais tous ces acteurs étaient encore peu visibles. Même les stands de JD.Com et Alibaba étaient très discrets en comparaison de ceux d’acteurs tels que Cegid ou Verifone par exemple.

Miroir interactif et écran d’essayage virtuel

Le e-commerçant JD.Com présentait deux démonstrations technologiques sur son minuscule stand : un miroir interactif pour simuler son maquillage similaire à celui que présente L’Oréal depuis déjà deux ans, et un grand écran permettant l’essayage virtuel de vêtements qui fonctionnait particulièrement bien.

On trouvait une démonstration similaire d’écran d’essayage virtuel sur le stand d’Alibaba qui se présentait sous sa marque Alibaba Cloud. Alibaba Cloud propose des services informatiques centrés sur les besoins des commerçants et délivrés en Europe depuis son Data Center situé en Allemagne.

Alibaba propose par exemple un service de recherche de produits à partir de la reconnaissance d’image. Une API est proposée pour l’intégrer. Alibaba commercialise également l’animation d’écrans tactiles avec du contenu produit lié aux magasins. Lorsque l’on retire un produit d’une étagère, les informations et les promotions le concernant s’affichent. De même, Alibaba propose le suivi et la traçabilité de produits en temps réel, via une plateforme s’appuyant sur un « Data Lake » géré dans le Cloud. Idem avec un outil de visualisation de l’information.

Amener les marques françaises en Chine

Sur la scène de la grande salle de conférence, les DG France de JD.com et d’Alibaba seront intervenus pour jouer les passerelles entre la France et les consommateurs chinois. Ainsi Florent Courau, directeur général France pour JD.com a pris a parole sur le thème « Renforcer l’influence des marques européennes en Chine ». Quant à Sébastien Badault, directeur général d’Alibaba France, il sera intervenu sur « L’incroyable histoire du luxe en Chine, digitaliser le commerce haut de gamme pour les millennials ».

Par ailleurs, on relève également la présence du chinois eCentime. L’idée astucieuse de cette petite société est de mettre en relation les touristes chinois avec les marques françaises lors de leur visite de l’Europe, via une liste d’achats quotidienne et des recommandations personnalisées pour faire du shopping.

Sinon, on trouvait surtout des sous traitants ou des fabricants de petits dispositifs d’agencement de magasins ou de cadeaux. Etaient ainsi présents Acryl China, Asia Flex, Astouch Technology (tableau interactif), DNY (Dongguan Article Manufacturer Factory), Fuzhou Meetope Trading, Giada, Guangzhou FC Display Furniture Factory, Hanshow Technology, Jiangsu High Hope, Jiangsu International Advertising (agence conseil) et Lumen Led.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *