Des services de blockchain grand public codéveloppés entre EDF, Engie, La Poste et la Caisse des dépôts

La Caisse des Dépôts, EDF, Engie et La Poste vont développer une infrastructure blockchain commune qui proposera des services de certification d’informations liées aux entreprises et aux individus.

Utiliser ses factures EDF et Engie comme justificatifs

Dans le cadre d’un premier projet pilote, disponible en démonstration sur le site http://www.archipels.io, la blockchain sera utilisée pour certifier et vérifier des factures EDF ou Engie qui sont utilisées usuellement en tant que justificatif de domicile. C’est ce que l’on appelle des documents « porteurs de droits ».

Le projet s’intitule « Archipels », et c’est un partenariat en vue de développer une infrastructure blockchain délivrant des services de confiance numérique. Cela comprend la certification documentaire, la certification de données, la valeur probante à destination des particuliers et des entreprises, personnes morales.

Ce premier pilote réalise la certification documentaire dédiée au KYC [KYC : « Know Your Customer », le dispositif permettant de collecter et de vérifier l’identité des clients d’une entreprise ou d’une institution] et à la lutte contre la fraude.

Mise en commun des technologies d’identification 

Cette infrastructure sera présentée lors du salon VivaTech qui se tient les 16, 17 et 18 mai 2019 à Paris. L’idée sous jacente est de mettre en commun des investissements technologiques s’appuyant sur la blockchain afin d’assurer des obligations récurrentes de connaissance des clients et de vérification des informations liées à leur identification et à celles des entreprises. Cette innovation sera incubée dans une société de projet autonome.

Cette société commercialiserait en premier lieu un service de certification documentaire afin que ses clients disposent d’une solution garantissant l’authenticité des documents de type facture. Cette solution serait étendue par la suite à une offre de services de gestion des informations liées à l’individu et aux entreprises. L’ambition des quatre membres fondateurs est, par ailleurs, de réunir autour de ce projet le plus grand nombre d’acteurs français, européens et internationaux souhaitant utiliser ou proposer des services liés à la certification et à la gestion de ses informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *