Chaussures connectées : pour la sécurité des travailleurs isolés et des seniors

Les chaussures de chantier connectées d'Izome, le 24 octobre

Détecter les personnes en danger : tel est l’objectif des chaussures connectées. Que l’on soit travailleur isolé ou une personne âgée, on peut glisser et se blesser et il faut que quelqu’un intervienne rapidement pour porter secours.

Détection de chute et d’entrée dans une zone dangereuse

Les chaussures connectées présentées par Izome et par E-vone ont cet objectif. Elles étaient en exposition lors de l’événement CES 2018 Unveilled qui a eu lieu à Paris le 24 octobre. iZome est une émanation de la société Parade qui conçoit depuis 40 ans des chaussures de sécurité. Les deux sociétés, Parade et E-vone, sont des filiales d’Eram, dont la marque est pour sa part associée au grand public. Il s’agit d’un véritable levier de croissance pour la marque.

Les chaussures d’Izome sont destinées au travail sur les chantiers et à la détection de travailleur isolé en danger, et ils sont nombreux qu’ils soient agriculteur, bûcheron, vigile, manutentionnaire, personne chargée de l’entretien, …. On évalue à 1,5 millions les  travailleurs isolés en France.

Les chaussures avertissent d’une chute ou de la pénétration dans une zone interdite (géofencing). Côté chute, un capteur détecte la perte de la verticalité et l’absence de mouvement. La technologie est un développement conjoint avec le français Nov’in. Le projet a été lancé il y a un an et demi. Un message d’alerte est envoyé à un numéro prédéfini via le réseau de téléphonie mobile GSM ou par LoRa, un réseau sans fil bas débit. Le porteur des chaussures est averti par vibration que l’alerte a bien été prise en compte.

Localisation par GPS

La localisation de la personne est diffusée grâce à un GPS intégré. La durée de vie de la chaussure est d’environ 1 an mais le boîtier électronique intégré est récupérable et réutilisable dans de nouvelles chaussures, sa durée de vie étant de 10 ans.

Une paire de chaussures est facturée 160 €. La détection de l’entrée dans une zone dangereuse se fait soit via GPS soit via UWB (Ultra Wideband). Des tests sont en cours avec Engie, Airbus, Terrena (1ère coopérative agricole française employant 16 000 personnes), etc. Les premiers modèles sont prévus à la vente en juin 2018.

Parade est une société française créée en 1978 par Eram et qui réalise un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros. L’entreprise commercialise 900 000 paires de chaussures par an. 1 travailleur sur 6 porte des chaussures de sécurité de Parade.

Une apparence plus tranquille

Les chaussures connectées E-vone pour seniors

Quant aux modèles d’E-vone, destinés aux seniors, ils ont une apparence nettement plus tranquille. Ils sont pourtant également dédiés à détecter la chute d’une personne âgée. Tout comme pour Izome, un dispositif placé dans la semelle capte les mouvements de la personne.

En cas de mouvement anormal, tel qu’une chute, suivi d’immobilité, un message d’alerte est envoyé à un proche accompagné d’une géolocalisation. La transmission du message s’effectue via réseau mobile GSM (une carte SIM est intégrée à la chaussure) et la localisation est connue par GPS. Trois types de capteurs mesurent les mouvements de la personne : gyroscope, accéléromètre et capteur de pression. Un vibreur informe le porteur pour le rassurer.

Le porteur acquitte une alarme 

Lors de la détection d’une chute potentielle, la chaussure émet des vibrations pour demander au porteur si l’alerte est réelle. En cas d’absence de réponse, au bout de quelques secondes, le dispositif appelle la chaîne de solidarité qui a été définie (famille, ami, voisin, …). Lorsque l’alarme a bien été prise en compte par un membre de la chaîne, une vibration en retour vient en informer le porteur.

Dernier point, qui a son importance, E-vone attache énormément d’importance au design. Ses modèles de chaussures connectées existent en plusieurs modèles à l’apparence soignée et confortable, et qui entendent laisser libres les seniors face au diktat de la mode. “Etre libre c’est pouvoir choisir son style, tout sauf standard, nos créations ont du caractère,” proclame l’entreprise.

Partager cet article

2 réactions sur “Chaussures connectées : pour la sécurité des travailleurs isolés et des seniors

  1. PTI DATI

    ça fait quand même beaucoup d’équipement à porter pour les travailleurs. Reste à convaincre les dirigeants et QHSE d’investir dans un tel système, mais l’idée n’est pas inintéressante…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *