BMW choisit les technologies de Tencent en Chine pour la voiture autonome

Le constructeur automobile BMW fait appel à la société de technologie chinoise Tencent pour le développement de sa plateforme informatique D³ China Performance. Cette plateforme servira à développer des technologies de conduite automatisée et des produits adaptés aux conditions complexes de trafic local.

D³ signifie Data-Driven-Development. « Notre objectif ultime est de rendre la voiture plus sûre que le conducteur humain grâce à une automatisation accrue » présente Alejandro Vukotich, Vice Président Senior en charge de la conduite automatisée chez BMW. « Nous devons donc traiter beaucoup de données pour la simulation, les tests et la validation. Le lancement de la plate-forme D³ – Data-Driven Development – en Chine est la prochaine grande étape pour nous sur cette voie » ajoute-t-il.

« La plateforme China High Performance D³ de BMW Group en Chine nous permettra de développer des solutions de conduite autonomes, mieux adaptées aux scénarios de conduite spécifiques en Chine » déclare pour sa part Jochen Goller, PDG de BMW pour la Chine.

« Tencent s’engage à aider les entreprises du secteur de l’automobile dans leur transformation numérique et à leur localisation en Chine » déclare – en toute modestie – Dowson Tong, Président de Tencent Cloud & Smart Industry. Ajoutant que BMW a reconnu au fil des années les forces technologiques de Tencent dans le Cloud Computing, le Big Data, la sécurité et l’intelligence artificielle.

La plate-forme D³ devrait être opérationnelle à la fin de 2019. Le «D³» est synonyme de développement piloté par les données, qui constitue la base du développement de fonctions automatisées de conduite hautement (niveau 3) et entièrement (niveau 4).

BMW commencera la production en série de véhicules de niveau 3 en 2021. Auparavant, la plate-forme servira à la validation de la sécurité du niveau 3 et l’étude des technologies de niveau 4. Après 2021, la plateforme facilitera le développement post-production de modèles de niveau 3 et la recherche sur les technologies de niveau 4.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletters de La Revue

Retrouvez le meilleur de l'actualité du digital


Restez connecté !