Anti virus : le ministère de l’intérieur se bricole un filtre d’accès aux sites Web | La Revue du Digital

Anti virus : le ministère de l’intérieur se bricole un filtre d’accès aux sites Web

Afin de protéger les PC de la Police contre la diffusion du virus ransomware WannaCry, le ministère de l’intérieur oblige les policiers des services de la Police judiciaire et des Renseignements territoriaux à demander site par site des autorisations d’accès.

Exemples de sites bloqués ou accessibles (Source Vigi)

Un processus qui prend 24 heures et irrite le syndicat de policiers Vigi puisque cela complique la tâche des équipes. Un ensemble de sites est autorisé par défaut mais ils présentent peu d’intérêt pour la lutte anti-terrorisme, tels que Vente-Privée.com ou Rostchild &c Co.

L’affaire a été relayée par le Canard Enchaîné qui estime que 80% des sites Web sont bloqués. Les services informatiques du ministère n’ont-ils pas des réponses plus adaptées pour faciliter le travail des policiers ?

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *