AG2R-La Mondiale-Matmut : à chaque besoin son intelligence artificielle

Le groupe d’assurance AG2R-La Mondiale-Matmut mise sur l’intelligence artificielle. «  On s’aperçoit que sous toutes ses formes, l’intelligence artificielle petit à petit s’infiltre dans tous les métiers de notre groupe » présente Laurent Charon, directeur en charge de l’Open Innovation chez AG2R-La Mondiale, une entité récente au sein du groupe. AG2R-La Mondiale et Matmut constituent un groupe depuis le 1er janvier de cette année.

De nombreux cas d’usage

Il a pris la parole à l’occasion de l’événement IN Banque qui s’est déroulé le 7 février à Paris. « En ce qui concerne l’intelligence artificielle, il y a beaucoup de choses, qu’elle soit appliquée à un métier, à un cas d’usage ou à un besoin, un problème à résoudre » souligne-t-il.

L’assureur mène 5 à 6 projets clés en intelligence artificielle

Cinq à six projets clés d’intelligence artificielle sont en cours dans les domaines de la détection de fraudes, de la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme ou de la composition automatique de contrats. Afin de lutter contre la fraude, le groupe s’appuie ainsi sur la solution de la startup Shift Technology qui a levé 40 millions de dollars de financement depuis sa création en 2014. « Cela apporte de l’accélération et de l’automatisation » relève le responsable.

Et des développements internes permettent de prendre en charge la détection des risques de blanchiment d’argent. Le nombre de faux positifs – c’est-à-dire les transactions qui pourraient être identifiées comme des tentatives de fraude – est alors diminué de 60%. Ce qui accélère les traitements manuels finaux car en bout de chaîne, ce sont des opérateurs qui vérifient les opérations litigieuses.  « Cela s’améliore tout le temps car c’est auto apprenant grâce au Machine Learning » pointe le responsable.

Rédaction automatique de certaines notices

Par ailleurs, AG2R La Mondiale a recours à de l’intelligence artificielle sémantique avec la société Khresterion, une entreprise de chercheurs, afin de composer automatiquement les notices d’information d’une dizaine de pages des contrats de santé en sélectionnant les clauses ad hoc. L’outil accélère et fiabilise les tâches de copîer-coller depuis des bases de données documentaires jusqu’alors dévolues à des opérateurs humains susceptibles de commettre des erreurs.  AG2R La Mondiale travaille également sur des « robo advisers » pour son activité d’épargne.

Le programme de transformation digitale a été lancé il y a 18 mois

Ces avancées prennent corps dans le cadre d’un programme de transformation digitale lancé il y a 18 mois et doté d’un budget de 30 millions d’euros par an. « Le programme est à destination à la fois de nos clients et de nos collaborateurs, dans un cadre de symétrie des attentions » précise Laurent Charon.

Le groupe emploie 12 000 personnes. 30 projets d’innovation sont actuellement en cours avec des niveaux de maturité différents. Une plateforme de SURM (Startups Relationship Management) a été mise en place afin de partager la connaissance sur les différentes startups qui ont été rencontrées et évaluées par le groupe ainsi que les différents projets d’expérimentation en cours.

Partage de la connaissance entre les collaborateurs

L’outil est accessible à tous les collaborateurs du groupe. « C’est important, car nous sommes un grand groupes et des collaborateurs peuvent avoir des enjeux similaires dans des domaines différents. Un collaborateur travaillant dans l’épargne se pose par exemple une question sur le KYC [NDLR : Know You Customer, processus d’enregistrement d’un client] et il peut retrouver ce qu’un autre collaborateur dans la santé a déjà fait » conclut le responsable.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletters de La Revue

Retrouvez le meilleur de l'actualité du digital


Restez connecté !