A Tours, la justice demande le retrait de compteurs électriques Linky pour raisons médicales

Le tribunal de grande instance de Tours a demandé à Enedis, filiale d’EDF, le retrait du compteur électrique Linky chez une dizaine de particuliers. Le jugement a été rendu mardi 30 juillet.

Des raisons médicales ont été retenues, ces plaignants avaient accompagné leur dossier d’un certificat médical attestant leur électrosensibilité. Les nouvelles fréquences électromagnétiques diffusées par le compteur via des courants porteurs en ligne sont en accusation.

Dans le même temps, 106 autres dossiers déposés par des habitants de la région Centre ont été déboutés. Enedis souligne de son côté qu’il n’y a pas de lien de causalité entre le compteur Linky et les troubles relevés et fait appel du jugement. Enedis assure toutefois mettre en œuvre une écoute personnalisée adaptée aux situations particulières de clients électrosensibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !