Edenred : “nous devenons une entreprise ‘B to B to C’, le Cloud nous y aide” | La Revue du Digital

Edenred : “nous devenons une entreprise ‘B to B to C’, le Cloud nous y aide”

La transformation digitale d’EdenRed est un projet de toute l’entreprise. Le projet est mené par la totalité des membres du Comex. C’est ce que présente Konstantinos Voyiatzis, directeur général Technologies et Systèmes d’Information Stratégiques du Groupe Edenred, leader mondial des tickets restaurant et des cartes prépayées pour entreprises, telles que le paiement des frais d’essence. Il a répondu aux questions de La Revue du Digital à l’occasion de l’événement de la Cloud Week 2016, le 6 juillet.

Changement de culture

La transformation digitale concerne l’IT, les ressources humaines, le commercial, le marketing, etc. On passe du papier à la carte ou au paiement par mobile. C’est un changement de culture et de notre logistique,” poursuit le DG.

Nous changeons de culture et de logistique

Sur cette voie, le président d’Edenred est le moteur de la transformation digitale. Il mène les projets de transformation en tant que coordinateur pour le groupe en s’appuyant sur les directions opérationnelles ou les directions support telles que l’informatique, les RH ou la direction financière.

Dans tout cela pourquoi le Cloud ? “Nous avons décidé de placer nos applications dans le Cloud, afin de disposer d’une meilleure capacité à monter en charge parce que nous passons d’une société ‘B to B’ vers une société ‘B to B to C’. Nous avons en face de nous des millions d’utilisateurs finaux, alors qu’avant nous avions des centaines de milliers de clients ou d’affiliés,” répond Konstantinos Voyiatzis.

Réduction des coûts informatiques de 25% à 30%

Autre atout pour Edenred, la réduction des coûts de son informatique. Pour le DG, le Cloud est largement moins cher qu’une informatique traditionnelle parce qu’il permet de mutualiser les ressources humaines et les ressources informatiques, c’est à dire les serveurs et le stockage. “Nous attendons un gain de 25% à 30% par rapport à notre informatique actuelle, qui est placée dans des Data Centers en colocation, sans être en mode Cloud,” annonce-t-il.

6 à 9 mois de négociation

Pour sélectionner son prestataire de Cloud, Edenred a émis un RFP, puis établi une shortlist, et après 6 à 9 mois de négociation que ce soit pour le service, les prix, juridique, a signé début juin avec son partenaire et est au début de cette migration. Le critère de choix était une présence internationale pour le prestataire car Edenred est présent dans 42 pays. Il lui faut la possibilité d’avoir du Cloud en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Europe et à Singapour.

Ce texte a été lu 3135 fois !

Partager cet article

Une réaction sur “Edenred : “nous devenons une entreprise ‘B to B to C’, le Cloud nous y aide”” :

  1. Infogérance Paris

    Ben c’est une bonne nouvelle ça. Je pense que cette entreprise depuis cinquante ans, Edenred a acquis une expérience et un savoir-faire uniques​ dans les services prépayés aux entreprises. Donc avec cette rénovation, j’espère qu’elle va aller très loin.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *