Le e-commerce, le pari à gagner pour Régis Schultz, nouveau président de Monoprix | La Revue du Digital

Le e-commerce, le pari à gagner pour Régis Schultz, nouveau président de Monoprix

Régis Schultz, président de Monoprix
Régis Schultz, ex DG du groupe Darty prend la présidence de Monoprix. Il sera également membre du comité exécutif de Casino, Il sera à son poste dès lundi matin, annonce le groupe Casino, maison mère de Monoprix.

Marier Web et magasins physiques

C’est un commerçant expérimenté qui arrive chez Monoprix et qui a beaucoup travaillé au mariage du Web et des magasins physiques avec le Click & Collect quand il était chez Darty.

Le e-commerce sera un levier à mobiliser par le nouveau président pour dynamiser les ventes. Il pourra s’appuyer sur les résultats des tests menés avec le premier entrepôt de Monoprix ouvert en janvier dernier, à Gennevilliers (92) pour assurer les commandes du e-commerce pour l’alimentaire, produits frais compris sur 7000 m2. Le site Web  de e-commerce quant à lui, avait été refondu en décembre 2015.

Tirer les enseignements du 1er entrepôt ouvert pour le e-commerce

L’entrepôt permet de livrer de 7h à 23h en semaine, et de 9h à 14h le dimanche et les jours fériés. Tout est sujet à réglages actuellement, qu’il s’agisse des tarifs de livraison, des références stockées et des modes de livraison.

Si le test s’avère concluant en termes de volumes et de coûts, d’autres entrepôts dédiés aux préparations e-commerce pourraient voir le jour. Monoprix a également passé un accord avec Inpost permettant aux clients de récupérer les commandes réalisées en ligne dans des consignes automatiques.

Faire venir les gens en magasins

Un des enjeux sera d’employer le Click & Collect pour faire revenir les gens dans les magasins et qu’ils y complètent leurs achats car générer du trafic en magasins est fondamental pour Monoprix.

Autre levier d’action pour développer l’enseigne : ouvrir de nouveaux points de vente en centres villes et pour cela l’usage des magasins en franchise pourrait être développé. Au final, franchise et mariage du e-commerce et des magasins physiques sont les deux leviers d’action du nouveau président.

Une stratégie identique à la Fnac

Ironiquement, ce sont aussi les deux voies suivies par Alexandre Bompard, PDG de la Fnac, pour développer sa propre enseigne. Or, si Régis Schultz est aujourd’hui chez Monoprix c’est parce qu’il a dû quitter Darty racheté par la Fnac. Pour sa part, il était plutôt partisan du rachat par Conforama qui a finalement été battu par la Fnac à la surprise générale.

DG du groupe Darty de 2013 à 2016, Régis Schultz aura également été PDG de But de 2008 à 2012. Il avait débuté sa carrière coté finance chez Pernod Ricard, avant de rejoindre Kingfisher en 2000 et d’être DGA de Castorama. Il a également été  Directeur général adjoint de B&Q, leader anglais du bricolage.

Ce texte a été lu 35236 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *