La BPCE met la main sur Fidor, une vraie banque ouverte et collaborative | La Revue du Digital

La BPCE met la main sur Fidor, une vraie banque ouverte et collaborative

DG Fidor - 2 - BF2
Matthias Kröner le PDG et fondateur de Fidor Bank reste aux commandes

BPCE rachète la banque Fidor, créée en 2009 à Munich. Fidor est une banque originale. Plutôt que de simplement pousser ses produits, elle donne le pouvoir à sa communauté de décider de la stratégie. Devant le fonctionnement de Fidor, on peut même s’interroger sur la capacité de la BPCE à gérer ce type de modèle économique et à ne pas l’étouffer doucement en deux ans.

120 000 clients

Fidor Bank dispose de 120 000 clients actifs, particuliers ou professionnels, et possède une communauté de 350 000 membres à ce jour qui discutent de tous les sujets liés aux services bancaires à la façon d’un réseau social. On peut être membre de la communauté sans être client de la banque. En 2010, un an après sa création, Fidor comptait 7 000 clients et 25 000 participants à sa communauté.

Au sein de leur espace, tout le monde – client ou non – peut partager des bons plans bancaires, pas forcément liés à Fidor, et même issus de banques concurrentes. Quand on participe à la communauté, on est récompensé par des primes en euros, et on voit son profil être valorisé, ce qui établit votre crédibilité.

La banque peut elle-même puiser de nouvelles idées de services issus des suggestions des clients qui sont le plus appréciées de la communauté. Cette communauté peut également favoriser l’octroi de prêts directement entre les intervenants, sans passer par la banque.

Compte courant rémunéré

Fidor Bank s’appuie sur Master Card pour la carte de paiement (gratuite) et le retrait d’argent liquide. s’il n’y a pas de frais associés, en revanche, seuls les 3 premiers retraits à un guichet automatique sont gratuites. On ne peut pas traiter de chèque ni déposer d’argent liquide. Le compte courant est rémunéré.

Dans le cadre de l’opération, Matthias Kröner le PDG et fondateur de Fidor restera actionnaire de Fidor et continuera d’assurer, en tant que directeur général, la conduite et le développement de ses activités avec les équipes de Fidor.

Plateforme ouverte via des APIs

La plateforme bancaire de Fidor – gérée par la société Fidor TeCS – est ouverte à des partenaires via des APIs pour des solutions 100% digitales dans le domaine du e-commerce, du paiement (en temps réel), un portefeuille électronique, des transferts financiers, etc.

L’opérateur télécoms Telefónica a ainsi annoncé le lancement d’O2 Banking en Allemagne, son compte bancaire sur mobile, en coopération avec Fidor. Cette plateforme peut être utilisée en marque blanche pour créer sa propre banque.

N’ayant pas de systèmes informatiques anciens à gérer, Fidor TeCS annonce des coûts informatiques par transaction par client nettement plus faibles que ceux des banques de détail traditionnelles, et se rapprochant plus des géants d’internet.

Si une transaction revient à 200 $ dans une banque telle que la Société Générale ou BNP Paribas, elle ne revient qu’à 15 $ chez Fidor TeCS contre 3,4 $ chez Google (chiffres de 2009). La plateforme est bâtie sur une base de données MySQL et du code Ruby, pour les développeurs, annonce Fidor TeCS.

35 millions de clients

Le Groupe BPCE compte 35 millions de clients et 108 000 collaborateurs. Il dispose de 8 000 agences en France. Le réseau réunit les 18 Banques Populaires et les 17 Caisses d’Epargne. Dans le domaine du financement de l’immobilier, il s’appuie sur le Crédit Foncier. Il intervient dans la gestion d’actifs, de la banque de grande clientèle, et des services financiers avec Natixis.

Ce texte a été lu 83385 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>