Les informaticiens estiment manquer des bonnes compétences pour la transformation digitale | La Revue du Digital

Les informaticiens estiment manquer des bonnes compétences pour la transformation digitale

Informatique - BF2

Près de 2 professionnels de l’informatique sur 3 (59%), pensent que leur organisation IT n’est pas prête pour le business digital des deux prochaines années. C’est le résultat d’une enquête menée par le cabinet d’analystes Gartner au 1er trimestre de 2016, auprès de 948 clients aux profils de professionnels de l’informatique dans 30 pays.

Faire marcher l’existant

Beaucoup de professionnels des technologies de l’information savent qu’ils doivent changer, penser et agir différemment mais ils ont du mal à changer leurs manières de faire, affirme Gartner.

Il leur est difficile d’équilibrer les demandes qui leur sont faites aujourd’hui – faire marcher l’existant – avec ce que l’on attend d’eux demain. Pour autant la très grande majorité des informaticiens (91%) n’ont pas de doute sur le fait qu’ils ont un rôle à jouer dans la transformation digitale.

Déficit de compétences

Ils font alors remonter des déficits de compétences à la fois dans les domaines techniques et non techniques. Ils identifient que c’est le Cloud qui aura le plus d’influence sur les métiers de l’informatique. Sur les 18 prochains mois, les technologies qui ont le plus d’impact sont le Cloud Computing, le décisionnel, la mobilité et la sécurité. Il faut absolument qu’ils se forment sinon ils bloqueront l’évolution de leur organisation, estime Gartner.

Pour 22% des professionnels de l’informatique, c’est le Cloud qui aura le plus d’impact sur leur carrière. C’est le double des chiffres qu’ils annoncent pour la Data et le décisionnel qui sont les choix qui viennent juste après.

Pensée critique et sens des affaires

Les sondés soulignent leurs lacunes dans des compétences techniques générales (indiquant un manque de connaissance approfondie de la technologie), ainsi que dans les domaines de la sécurité, la modernisation des anciens systèmes, la mobilité et l’Internet des objets.

Mais il n’y a pas que sur la technologie que les professionnels ressentent des manques. Trois des dix premières réponses qu’ils ont données concernent l’efficacité professionnelle, c’est à dire la pensée critique, la résolution de problèmes, le sens du business et la compréhension des affaires, et des compétences en communication.

Ce texte a été lu 992217 fois !

Partager cet article

Une réaction sur “Les informaticiens estiment manquer des bonnes compétences pour la transformation digitale” :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>