Sécurité informatique : des dépenses en croissance et des fournisseurs leaders sérieusement challengés | La Revue du Digital

Sécurité informatique : des dépenses en croissance et des fournisseurs leaders sérieusement challengés

Sécurité - BF2

La sécurité IT reste un excellent business pour vendre aux entreprises mais les leaders du secteur se trouvent sérieusement challengés si l’on en juge par les chiffres publiés par le cabinet d’études Gartner, il y a quelques jours.

Facilité à créer une solution de sécurité

La sécurité IT est un marché émietté où les solutions se renouvellent sans fin et facilement malgré le discours haut de gamme porté par certains fournisseurs. A l’heure des “attaques au Président”, de la multiplication des failles “zéro day” et de l’implication des états, les entreprises mobilisent des budgets pour se protéger.

Résultat, le marché des logiciels de sécurité a augmenté de 3,7% en 2015 dans le monde selon le cabinet Gartner, pour atteindre 22,1 milliards de dollars d’achats. Ce sont les plateformes de gestion des alertes de sécurité qui représente le segment en plus forte croissance, ce que l’on appelle les plateformes SIEM (Security Information and Event Management). Ce segment est en croissance de 15,8%.

Paradoxalement, les logiciels de sécurité pour le grand public est en net recul, de 5,9% en chiffre d’affaires malgré l’augmentation du nombre d’internautes dans le monde et l’imagination malveillante sans fin des hackers.

Les leaders globalement en recul 

Les cinq premiers fournisseurs de sécurité dans le monde comptent pour 37,6% du marché. Bien qu’étant leaders, ces acteurs sont en recul de 4,2% en 2015 alors que les autres fournisseurs du marché sont en forte croissance de 9,2% entre 2014 et 2015.

Dans le détail, côté chiffre d’affaires, Symantec est toujours le numéro 1 du secteur (3,4 milliards de dollars, baisse de 6,2% du CA), Intel (1,8 milliards, baisse de 4,1%), IBM (1,5 milliards, croissance de 2,5%), Trend Micro (1 milliard, baisse de 5,9%), EMC (0,8 milliard, baisse de 5,3%). Tous les challengers réunis (et ils sont nombreux) pèsent 13,8 milliards de dollars, croissance de 9,2%).

Symantec demeure numéro 1 mondial de la sécurité, bien qu’il s’agisse de la 3ème année consécutive de baisse de son chiffre d’affaires. Les trois quarts du chiffre d’affaires de Symantec sont issus de la vente au grand public et de la protection des postes de travail ou des smartphones. Ce domaine est en décroissance de 7% et à l’origine de la baisse du chiffre d’affaires de Symantec. Il faut rappeler que l’un des cadres dirigeants de Symantec avait déclaré que les anti virus sont devenus inopérants.

Intel touché par la baisse des revenus grand public

Intel voit également le chiffre d’affaire de ses logiciels de sécurité reculer de 4,1%. Là aussi c’est la baisse des dépenses des particuliers et de la protection des terminaux (PC et smartphones) qui sont à l’origine de cette baisse des revenus, ce segment représentant les trois quarts des revenus d’Intel en matière de sécurité (via sa filiale McAfee).

Seul parmi les cinq leaders, IBM est en croissance de 2,5%. C’est sa plateforme de centralisation des alertes qui lui assure cette croissance ainsi que les services associés à destination des entreprises.

Ce texte a été lu 6716 fois !

Partager cet article

4 réactions sur “Sécurité informatique : des dépenses en croissance et des fournisseurs leaders sérieusement challengés

  1. Ugo

    Les dépenses pour la sécurité informatique augmentent beaucoup mais parallèlement les hackers se perfectionnent de plus en plus et ont presque toujours un coup d’avance pour battre même le meilleur antivirus.

    Répondre
  2. Infogérance Paris

    Bien vu pour l’article. Effectivement, la sécurité informatique nécessite un investissement drastique puisque les données sont les éléments cruciales dans une entreprise. C’est la vie même d’une société qui est en jeu dans ce domaine.

    Répondre
  3. Sécurité informatique

    Intel a du souci à se faire pour son chiffre d’affaires en matière de logiciels de sécurité. En effet, les particuliers préfèrent opter pour des logiciels gratuits ou moins chers pour économiser. Concernant IBM, il est tout à fait normal que cette multinationale connaît le succès étant donné que les entreprises font souvent appel aux différents services qu’elle propose pour se développer.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>