PDG de Carrefour : “la data ne doit pas être une source de perte de temps” | La Revue du Digital

PDG de Carrefour : “la data ne doit pas être une source de perte de temps”

Georges Plassat - Carrefour - BF2
Georges Plassat, PDG, Carrefour, le 30 juin

La donnée c’est bien, mais elle ne doit pas faire perdre du temps ni être une source d’inintelligence. C’est ce qu’a lâché au milieu d’un discours plutôt convenu sur la transformation de son entreprise, Georges Plassat, PDG de Carrefour, numéro 2 mondial de la grande distribution. Il a pris la parole à l’occasion de l’événement Viva Technology qui se tient à la porte de Versailles jusqu’au 2 juillet.

Le client au coeur

Il faut ouvrir les fenêtres et faire entrer du sang neuf et de nouvelles technologies pour les relier à de nouvelles expériences. De nouveaux partenaires n’ont pas été identifiés qui pourraient nous apporter de nouvelles idées. C’est la clé pour la transformation. Et je suis totalement sûr que si  nous mettons le client au coeur de tout cela, nous gagnerons,” dit-il.

Ajoutant, “la clé pour faire cela est de nous adapter au gros volume de données qui va nous arriver. Il faut être sûr que ce ne soit pas une source de perte de temps et d’inintelligence.”

On sent le PDG de Carrefour sur une ligne médiane entre humain et technologie. C’est une question de philosophie. “Nous évoluons vers une manière plus prédictive de servir le consommateur mais honnêtement si nos clients ont besoin dans le futur d’un indicateur sur leur réfrigérateur indiquant qu’ils ont besoin de lait, il faut que l’on s’inquiète,” dit-il.

Marier technologie et philosophie

Il précise : “Je crois que les êtres humains vont prendre le contrôle de leurs vies. Je refuse l’idée que les nouvelles technologies vont totalement diriger nos vies. C’est pourquoi nous conservons des magasins physiques et la qualité de service, et ce n’est pas une approche technologique c’est une approche philosophique. Si nous pouvons fusionner ces deux approches, ce sera le succès.”

Ce texte a été lu 77916 fois !

Partager cet article

Une réaction sur “PDG de Carrefour : “la data ne doit pas être une source de perte de temps”” :

  1. Anthony

    Monsieur Plassat c ‘est bien de conserver des magasins physique mais sur la qualité du service la il y a un problème dans certains de vos hypermarchés , ou il y a des équipes ou la priorité n ‘est surement pas d’être à l’écoute du client et encore moins de le respecter ni celui du travail !
    Avec l ‘éloge de la paresse notamment dans certains hypermarchés ( notamment dans le Sud-Ouest ) ou la il son tous chefs ( Surement pour des qualités exceptionnelles , le seul arbre qui ne pousse pas est le bouleau ou le boulot cela dépend avec quelle orthographe il faut l ‘écrire ) !
    Ou l ‘incompétence règne depuis 2011 ( celui de Cahors) sur tous les étages notamment !
    Quelle référence pour l’enseigne Carrefour !
    Lorsqu’il y a eu un copinage avec une direction qui a nommé des copains à tous les étages avec le concours en interne pour être le plus feignant de haut en bas !
    Il est vrai que Boulogne Billancourt est très loin , entre-temps les souris danses !
    Cela aussi est valable lorsqu’il y a une visite d’un directeur de région !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>