Blockchain : Colony, l’outil de valorisation objective du travail de chacun, récompensé au niveau international | La Revue du Digital

Blockchain : Colony, l’outil de valorisation objective du travail de chacun, récompensé au niveau international

Colony - BF2
L'équipe de Colony récompensée lors de l'événement Consensus 2016

La blockchain a le vent en poupe. Son usage est appelé à se généraliser en particulier dans la gestion des organisations décentralisées, lorsqu’il s’agit de constituer des équipes selon les talents respectifs de chacun. Dans ce domaine, la startup londonienne Colony vient d’être reconnue au niveau international. Elle a reçu le grand prix Consensus 2016 dans la catégorie “Proof of Work”, c’est à dire les solutions qui déterminent ce que chacun a réellement fait lors de la réalisation d’un projet.

Plus besoin de CV ou de laïus

La conférence Consensus 2016 s’est tenue à New York le 5 mars dernier. Consensus 2016 est la seconde conférence annuelle sur la blockchain organisée à New York, afin de présenter des applications réelles basée sur la technologie blockchain.Elle est organisée par  “CoinDesk, Digital Currency Group, and Coin Center.”

Avec Colony, plus besoin de CV ou de longs laïus, seul compte ce qui a été fait (“Proof of Work”) par les membres d’une équipe ou d’une entreprise – baptisée “colonie” sur la plateforme – et consigné de manière infalsifiable dans la blockchain. Des algorithmes d’intelligence artificielle facilitent la correspondance entre le travail qui doit être fait et celui qui peut le faire.

Il s’agit d’une plateforme de gestion des entreprises (ou d’équipes) décentralisées (ou DAO pour Decentralized Autonomous Organization) basée sur la blockchain. Colony propose un environnement agile qui permet à des sociétés ou à des individus de former des “colonies”, qui disposent d’un certain capital pour réaliser des projets.

Absence de hiérarchie

Chaque “colonie” fonctionne sans aucun management hiérarchique. Les membres de la colonie disposent de droits de gouvernance proportionnels à leurs contributions, qui reflètent leurs expertises et aptitudes reconnues par la communauté.

Toutes les 10 minutes, chaque colonie produit du nectar, qui est la crypto-monnaie interne à la plateforme. Plus un membre de la colonie a de nectar et plus il a de droits de gouvernance au sein de la colonie. Chacun entre en compétition pour gagner du nectar, en contribuant au projet via des idées, des décisions, en réalisant des taches ou en commentant le travail des autres, un processus appelé « proof of Cognition. »

Gestion d’intervenants externes

La plateforme mesure la valeur des contributions effectuées sur des outils tels que Twitter, Stripe, Mailchimp, Dropbox, IFTTT, GitHub et Google docs. La rétribution en nectar peut être échangée contre du cash.

Colony semble désormais se focaliser sur la création d’une place de marché mondiale pour les freelances, mais elle pourra aussi être utilisée pour gérer des projets comprenant des intervenants multiples et externes à l’entreprise.

 

Ce texte a été lu 20574 fois !

William El Kaim

William El Kaim est expert reconnu de la transformation digitale. Consultant indépendant, et auteur pour la Revue du Digital, il a exercé les responsabilités de "Marketing Technology Director" dans le domaine du voyage d'affaires. Il a contribué à l'invention de multiples concepts et produits digitaux, ainsi qu'au déploiement réussi d'un réseau social d'entreprise.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>