Valérie Pécresse veut toute la data sur les formations en île de France | La Revue du Digital

Valérie Pécresse veut toute la data sur les formations en île de France

Valérie Pécresse - 2 Mai 2016 - BF2
Valérie Pécresse, Présidente de la région île de France, 2 mai

Aucune donnée digne de ce nom n’est disponible en île de France sur les formations et les compétences recherchées affirme en substance Valérie Pécresse, Présidente de la région. Elle lance une immense collecte de data sur la région qui doit être achevée en juin. Une priorité à l’heure du chômage de masse et où la région dépense 600 millions d’euros en formation.

600 millions d’euros de formation

On va commencer une immense collecte de data, j’ai mis tout le monde au travail,” déclare-t-elle. Objectif : obtenir en juin prochain la carte des 25 bassins d’emploi pertinents d’île de France, des dix métiers en tension dans ces 25 bassins d’emploi, ce qui permettra d’adapter la carte des formations en fonction des métiers dont on a besoin, dit-elle.

Elle s’est exprimée le 2 mai à l’occasion de l’événement “Disrupter le chômage”, organisé par l’Acsel. Elle rappelle que la région dépense 600 millions d’euros en formation. “Je me suis aperçue quand je suis arrivée à la région que l’on n’avait absolument rien, pas de carte des bassins d’emplois pertinents, pas de cartes des métiers en tension dans ces bassins d’emploi, pas l’offre de formation qui correspondrait à ces métiers pertinents et à ces bassins d’emploi.

Aucune information

De plus, “en ce qui concerne ces 600 millions d’euros que l’on dépense en formation, on n’a pas de données pour savoir si les formations sont pleines, si elles sont vides, quel est le taux de succès, le taux d’échec, le taux de débouchés, on n’a rien,” tranche-t-elle.

Exemple : “il nous manque 5000 personnes qualifiées pour poser la fibre optique, c’est de l’emploi pour 20 ans et on n’a pas adapté notre outil de formation pour le faire,” pointe-t-elle. Elle poursuit : “et je ne vous parlerai des écoles type 42 créées par des professionnels parce que l’éducation nationale et la formation professionnelle n’arrivent pas à suivre et qu’il faut que ce soit les entreprises elles-mêmes qui créent les formations adéquates.

Connecter Pôle Emploi à la formation

Pour autant, elle n’entend pas jeter le bébé avec l’eau du bain. “On se dit que Pôle Emploi a les données personnelles des demandeurs d’emploi, Pôle Emploi a une base de données exceptionnelle. il faut connecter Pôle Emploi à notre offre de formation, à notre réalité territoriale,” conclut-elle.

Ce texte a été lu 47248 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>