E-commerce : des taux de conversion à 35% dans les loisirs | La Revue du Digital

E-commerce : des taux de conversion à 35% dans les loisirs

e-commerce - BF

Bien que les taux de conversion demeurent toujours faibles en e-commerce, certains secteurs s’en sortent mieux que d’autres. Les domaines les mieux placés sont les loisirs avec un taux de conversion à 35% suivis par les transports qui sont à 34%. C’est ce que montre une étude réalisée par Ve Interactive pour le premier trimestre de 2016.

Moyenne de 28%

Loisirs et transports font partie du secteur du tourisme et des loisirs (voyage, hôtellerie, loisirs, transport, sport) où la moyenne des taux de conversion est de 28%. L’hôtellerie pour sa part atteint 28% de taux de conversion.

A comparer au secteur du Retail (vente spécialisée, high tech, alimentation, maison décoration, beauté santé; mode),où  la moyenne des taux de conversion n’est que de 22%. On observe cependant une pointe à 27% pour la beauté santé, et à 26% pour la high tech. Enfin, tout en bas, figurent les services B to B, où la moyenne est de 19%. .

Concomitamment, les taux d’abandon de paniers demeurent toujours très élevés. Ils sont très variables selon les secteurs. Le plus mal loti est le secteur du tourisme et des loisirs où il atteint un taux d’abandon moyen de panier de 84%. L’hôtellerie monte à  96% et le secteur du voyage est à 94%.

Taux d’abandon au-delà de 80%

Suit le secteur du Retail, où le taux d’abandon de panier est en moyenne de 79%, avec une pointe pour le secteur de la maison décoration qui est à 87% et la mode qui est à 83%.

Enfin, les services et le B to B (Finance, services, B to B) sont en moyenne à 80% d’abandon avec une pointe à 92% pour les services.

Côté panier moyen, c’est le secteur du voyage qui se débrouille le mieux avec 660 €, suivi par l’hôtellerie à 177 €. Dans le retail, c’est le domaine de la maison et de la décoration qui arrivent en tête avec un panier moyen à 131 €, suivi par la high tech à 111 €. En queue de peloton, la beauté santé est à 61 € de panier moyen. Dans les services et en B to B, c’est le B to B à 155 € qui a le panier moyen le plus élevé.

Fournisseur des e-commerçants

Ces chiffres sont issus d’une étude réalisée auprès de 850 clients de Ve Interactive France entre le 1er janvier et le 31 mars. Ve Interactive est une société commerciale qui propose des solutions de réengagement et a comme clients en France des marques telles que Menlook (prêt à porter et retail), le futuroscope, labonnebox, ouibus, les villages clubs du soleil (tourisme et loisir), univers du cuir, pack discount (secteur B to B), les jardins du marais (tourisme et loisir), toupargel, comparadise (secteur B to B).

Ce texte a été lu 7557 fois !

Partager cet article

Une réaction sur “E-commerce : des taux de conversion à 35% dans les loisirs” :

  1. Pierre Col

    Vous l’écrivez vous-mêmes, le chiffre englobe la catégorie « transport » et comptabilise donc les ventes en ligne de la SNCF, ce qui fausse tout ! En effet, des millions de billets de train sont achetés chaque année pour des voyages d’affaires, ce qui n’est justement pas du loisir.

    Et chacun comprendra que l’achat de billets de train sur le site de la SNCF induit un taux de transformation très important. Dans mon cas, j’achète environ 40 billets de TGV Paris-Lyon par an, avec un taux de conversion de 100%. C’est aussi le cas pour les billets d’avion achetés dans le cadre de voyage d’affaires auprès des compagnies aériennes même si là, du fait d’une certaine concurrence, il y a un peu plus d’abandon de paniers et donc un taux de conversion plus faire, quoique important.

    Vous devriez donc, par honnêteté intellectuelle, corriger votre titre manifestement faux et le remplacer par « E-commerce : des taux de conversion à 35% dans les loisirs, les voyages et les transports ». OK ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>