Le PDG de la Fnac se constitue un confortable capital | La Revue du Digital

Le PDG de la Fnac se constitue un confortable capital

Alexandre Bompard - BF
Alexandre Bompard, PDG de la Fnac

Alexandre Bompard a le sens du commerce.  Le PDG de la Fnac a reçu 22,9 millions d’euros de bonus en 2014 et 2015 grâce à l’envol du cours de bourse de l’entreprise qu’il dirige. Ajoutés à son salaire annuel de 1,8 millions d’euros, sa rémunération sur ces deux années s’élève à 26,5 millions d’euros.

Les calculs ont été faits par le journal du dimanche qui pointe que dans le même temps la Fnac n’a réalisé que 48 millions d’euros de bénéfice en 2015.

Si le cours de la bourse de la Fnac se maintient, le PDG pourrait bénéficier d’un bonus de 9 millions d’euros en 2017. Un paradoxe à l’heure où le jeune dirigeant, âgé de 43 ans, est donné en partance pour Vivendi ou pour Air France.

Le PDG a confirmé qu’il allait réinvestir ces sommes dans l’entreprise. Le bonus 2015 d’Alexandre Bompard avait déjà suscité la polémique. 

 

 

Ce texte a été lu 85587 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>