Nous passons 2 heures par jour sur internet au bureau, la moitié pour un usage personnel | La Revue du Digital

Nous passons 2 heures par jour sur internet au bureau, la moitié pour un usage personnel

Les employés passent en moyenne 2 h10 par jour sur Internet sur leur lieu de travail. C’est le résultat de l’étude menée par Olfeo et publiée le 15 mars. Olfeo est un fournisseur de solutions de filtrage de la sécurité. L’usage personnel représente plus de la moitié (57%) de ce temps, soit 1h15 minutes par jour.

Actualité en tête

Les types de sites Web les plus visités au bureau sont les sites d’actualités et médias, les blogs, les forums, les wikis et les plateformes vidéo/radio. Le e-commerce arrive en quatrième position.

Lorsque l’on additionne les 1 h15 minutes quotidiennes de connexion à titre privé, on constate que cela représente 1 mois par an passé par employé à naviguer à des fins personnelles au bureau. Les sites d’actualités et les médias représentent 21% du temps passé, les blogs et les forums prennent 19% du temps, 15% pour les plateformes vidéo et radio, 13% pour le e-commerce.

Olfeo a réalisé cette étude sur l’année 2015 en France. Elle porte sur plus d’une centaine d’entreprises de tailles variables et représentant plus de 150 000 collaborateurs au total. Ces organisations appartiennent à divers secteurs d’activité : santé, distribution, service, banque, collectivités locales,…

Tous les collaborateurs

L’étude concerne l’ensemble des collaborateurs, quelles que soient leurs fonctions, leurs localisations ou leurs niveaux hiérarchiques. Les utilisateurs observés n’ont jamais été limités dans leur navigation Internet au bureau. L’étude se base notamment sur l’analyse des journaux de connexion au Web.

Un journal de connexion contient les requêtes demandées, la durée de connexion, le type de sites accédés, … À partir de ces journaux, a été mesuré le temps passé par site. Ont été écartés les phénomènes parasites tels que les rafraîchissements automatiques ou les publicités.

Les sites consultés ont ensuite fait l’objet d’une double qualification : par catégorie de site (actualités,réseaux sociaux, jeux, webmails, pornographie…) et par type (professionnel ou personnel). L’arbitrage s’est fait de la façon la plus large à l’avantage de la catégorie professionnelle.

Les logs ont été analysés « à l’aveugle » sans identification des collaborateurs et ceci afin de respecter la vie privée. L’étude ne porte que sur Internet et exclut l’utilisation du mail.

Ce texte a été lu 2773 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *