Les 3Suisses mis en vente, après une sévère cure d’amaigrissement | La Revue du Digital

Les 3Suisses mis en vente, après une sévère cure d’amaigrissement

3Suisses - BF2

Le groupe 3SI met en vente les 3Suisses, la marque pionnière de la vente à distance en France. Auparavant, le groupe entend réduire le nombre de collaborateurs des 3Suisses en France, ils passeront à 40 contre 147 actuellement.

Activités à forte croissance

Le groupe 3SI entend se concentrer sur des activités de service en forte croissance. C’est la totalité de ses activités e-commerce en France, Belgique, Espagne, Allemagne, Autriche et République Tchèque qui est mise à la vente. C’est ce qu’il annonce par voie de communiqué de ce jour.

Cependant, la situation actuelle de 3Suisses en France et en Belgique ne permet pas une cession qui assurerait un futur à l’activité et à la marque, estime le groupe 3SI.

C’est donc une sérieuse cure d’amaigrissement qui est proposée. Il est envisagé, en France, de créer une structure nouvelle, conservant la marque. Cette nouvelle structure serait animée par une quarantaine de collaborateurs contre 147 actuellement.

Ambitions de la marque

Malgré cette purge, le groupe 3SI parle d’une nouvelle entité qui sera porteuse des ambitions de la marque.  Cela semble difficile à croire. Autre bénéfice escompté par la réduction drastique d’effectifs : gain en agilité et en réactivité au bénéfice des clients de la marque et des partenariats en cours ou à venir. Là aussi, on a du mal à y croire.

Le groupe 3SI ajoute qu’un renforcement des partenariats notamment avec Venca est envisagé. L’entité 3Suisses Belgium serait rattachée à la nouvelle entité 3Suisses sans impact sur son fonctionnement et son implantation en Belgique.

C’est cette nouvelle structure (constituée des sociétés en France et en Belgique) qui serait mise en vente. L’ensemble de ces projets feront l’objet d’informations et de consultations avec les instances représentatives du personnel des sociétés concernées.

Retour au bercail

Par ailleurs, le management opérationnel de Witt International et de Helline serait rendu aux maisons-mères allemandes, respectivement Witt Weiden et Heine, avec lesquelles le Groupe 3SI avait des joint-ventures pour développer ces concepts en France.

Il serait recherché pour Unigro (Belgique), 3Pagen (Allemagne et Autriche), Cemod (République Tchèque) et Cogemag-Excédence (France) des partenaires en mesure d’apporter à chacune de ces enseignes les meilleures conditions de pérennité.

De même, les processus de cession de Becquet (France) et Venca (Espagne), déjà engagés, se poursuivent.

Ce texte a été lu 125248 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>