La’Zooz : une communauté de transport portée par sa crypto-monnaie | La Revue du Digital

La’Zooz : une communauté de transport portée par sa crypto-monnaie

LaZooz est un Uber sans Uber. C’est une startup israélienne et un des rares exemples de service de mobilité disruptive dans le domaine du transport.

Décentralisé, autonome avec sa crypto-monnaie

C’est l’exemple qui vient tout de suite à l’esprit lors qu’on parle d’organisation autonome et décentralisée ou DAO (« Decentralized Autonomous Organization »). C’est une plateforme de transport décentralisée possédée par sa communauté. imaginez la plateforme d’Uber, sans la société Uber.

C’est une communauté composée de conducteurs et de transportés. Les Zooz, la crypto-monnaie de cette communauté, sont gagnés en conduisant avec l’application allumée sur son smartphone, pour “miner” des Zooz comme on le fait pour des Bitcoins, ce qui permet de créer de l’offre.

Les algorithmes au pouvoir

On peut aussi gagner des ZooZ en étendant la communauté par invitation de nouveaux membres en faisant jouer l’effet réseau. Enfin, les personnes transportées payent le service avec des Zooz. C’est un système principalement régulé par des algorithmes.

C’est d’ailleurs sur ces algorithmes que portent aujourd’hui l’essentiel de leurs recherches. La société ne faisant rien payer, elle se finance néanmoins par des ventes de ZooZ de temps à autre, ce qui équivaut à une émission d’actions.

Fonctionnement décentralisé

La’Zooz est un système de transport sans intermédiaire, sans structure centrale, qui répond à une logique de partage équitable, sans échange d’argent. Cela répond parfaitement à la définition d’une DAO (« Decentralized Autonomous Organization »).

C’est une organisation autonome et décentralisée, un réseau décentralisé d’agents plus ou moins autonomes qui exécutent de concert des tâches sans coordination centrale, mais selon des règles et des objectifs définis.

Le Zooz, une monnaie sans banque

Une crypto-monnaie est une monnaie numérique, décentralisée, utilisée pour des règlements de pair à pair, sans tierce partie centrale. Elle utilise le chiffrement pour valider et sécuriser les transactions, et générer la monnaie elle-même.
Quant au Blockchain, c’est un système de registres, ou de grands livres de comptes, publics, où toutes les transactions sont enregistrées chronologiquement et accessibles à tous.

 

Ce texte a été lu 1487 fois !

William El Kaim

William El Kaim est expert reconnu de la transformation digitale. Consultant indépendant, et auteur pour la Revue du Digital, il a exercé les responsabilités de "Marketing Technology Director" dans le domaine du voyage d'affaires. Il a contribué à l'invention de multiples concepts et produits digitaux, ainsi qu'au déploiement réussi d'un réseau social d'entreprise.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>