Le prix d’un serveur dans le Cloud n’a jamais été aussi bas | La Revue du Digital

Le prix d’un serveur dans le Cloud n’a jamais été aussi bas

Big Data Center - BF2
Amazon détient un quart du marché des serveurs virtuels dans le Cloud

Les tarifs moyens du Cloud pour les entreprises ont baissé des deux tiers depuis 2014, selon l’étude réalisée par TCL (Tariff Consultancy Limited). Les prix commencent à se stabiliser toutefois pour 2016.

20 fournisseurs de Cloud public

La société d’études a suivi les prix pratiqués par 20 fournisseurs de Cloud public dans le monde. Le prix moyen d’un serveur virtuel d’entrée de gamme est désormais à 0,12 $ de l’heure sous Windows.

Deux explications à cette forte baisse des prix : une intense concurrence entre les fournisseurs depuis deux ans et leurs innovations. Le marché reste dominé par AWS Amazon Web Services qui détient un quart du marché de l’Iaas (Infrastructure as a service), c’est à dire la location d’un serveur virtuel à la demande, sur lequel on installe une application à tester par exemple.

Amazon est suivi par Azure de Microsoft. Amazon ne cesse d’innover avec 500 services ou options lancés depuis 2008, le dernier service en date étant le support de l’internet des objets. Les prix ont été tirés vers le bas par Amazon, Microsoft et Google. Les offres deviennent plus rationnelles avec seulement 1 mois gratuit ou trois mois à un tarif promotionnel.

Concurrence sur l’innovation

Les leaders se concurrencent désormais sur l’innovation. On accède à des services de calcul intensif en mémoire, des applications d’entrée/sorties rapides pour du contenu ou du décisionnel.

Si ces nouveaux services doivent aider à éviter la banalisation des offres et des prix, les tarifs devraient encore baisser de 14% sur les quatre ans à venir de 2016 à 2020 selon TCL, sur fond de concurrence affaiblie.

Amazon aura réduit ses prix à cinquante occasions depuis 2008, année du lancement de son Cloud. En moyenne, Amazon a pratiqué une réduction des prix tous les 3 mois depuis 7 ans. En parallèle, cela devrait inciter à consommer plus pour les entreprises, et les dépenses en Cloud public devraient tripler de 2016 à 2020 pour atteindre 82 milliards de dollars.

Ce texte a été lu 351069 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>