Informaticiens : des salaires à la hausse en 2016 sauf pour les chefs de projet | La Revue du Digital

Informaticiens : des salaires à la hausse en 2016 sauf pour les chefs de projet

Un développeur expérimenté percevra jusqu'à 72 000 € en 2016

Les informaticiens ont le vent en poupe dans les entreprises. A l’heure de la transformation digitale, les salaires 2016 sont à la hausse pour la plupart des postes selon l’étude du cabinet Robert Half. Une situation logique à l’heure où 78% des DSI et des responsables des technologies reconnaissent avoir des difficultés à trouver des professionnels compétents, toujours selon le cabinet.

Développeur star

Cheville ouvrière de tout l’édifice, les développeurs de logiciels voient leur rémunération progresser de plus de 4%. Un ingénieur développement en PHP, Java, J2EE, C++ et .Net ayant de 10 à 15 ans d’expérience percevra une rémunération de 64 000 € à 72 000 € annuel, soit 4,4% d’augmentation par rapport à 2015. Un développeur moins expérimenté, avec 3 à 5 ans d’expérience, sera rémunéré entre 42 000 € à 57 000 €, soit 4,2% d’augmentation par rapport à 2015.

Etonnamment, à l’ère du mobile first, voire du mobile only dans certaines entreprises, les développeurs d’applications mobiles pour Android, iOS ou Windows, seront légèrement moins bien rémunérés. Pour un développeur d’App, ayant de 3 à 5 ans d’expérience, le salaire annuel se situera entre 41 000 € à 51 000 € en 2016, soit une augmentation de 4,2% par rapport à 2015.

Cas à part

Cas à part, les chefs de projets MOA (maîtrise d’ouvrage), AMOA (assistance à maîtrise d’ouvrage) ou MOE (maîtrise d’oeuvre), pour leur part, sont relativement moins bien traités que les développeurs.

Pour un chef de projet débutant, la rémunérations sera comprise entre 42 000 € et 51 000 €, c’était le même salaire en 2015. Quant à un chef de projet ayant de 5 à 10 ans d’expérience, son salaire se situera entre 59 000 € et 78 000 €, soit 0,7% d’augmentation par rapport à 2015.

Enfin, pilotant l’ensemble, le directeur des études et du développement, avec 10 à 15 ans d’expérience, percevra un salaire de 104 000 à 120 000 € en 2016, soit une augmentation de 4,3% par rapport à 2015. A noter que cette fonction peut bénéficier d’un variable compris entre 5 et 20% du salaire fixe brut annuel.

Big Data

Avec la montée en puissance du Big Data et du Smart Data, les experts en Business Intelligence peuvent voir également la vie en rose. Un expert BI, ayant de 5 à 10 ans d’expérience, percevra une rémunération allant de 55 000 € à 91 000 €, en augmentation de 2,1% par rapport à 2015.

Quant au Chief Data Officer, qui chapeaute l’ensemble des projets liés à la donnée dans l’entreprise, sa rémunération se rapproche de celle du DSI. Un Chief Data Officer disposant de plus de 15 ans d’expérience, sera rémunéré entre 146 000 € et 186 000 €, soit 3,3% d’augmentation par rapport à 2015. Moins chevronné, avec 10 à 15 ans d’expérience, son salaire ira de 103 000 € à 147 000 €, en croissance de 3,4%. Tout comme pour le directeur des études, cette fonction de Chief Data Officer peut bénéficier d’un variable compris entre 5 et 20% du salaire fixe brut annuel.

Coefficient correcteur

L’étude sur les salaires de Robert Half est réalisée à partir des missions et des placements effectués par le cabinet, les entretiens avec les candidats, les enquêtes réalisées en France auprès de 200 directeurs ou responsables des ressources humaines, 200 directeurs administratifs et financiers et 100 DSI par un institut de sondage indépendant durant l’année 2015.

Les salaires indiqués dans cet article s’entendent pour Paris et la région parisienne. Il faut leur appliquer un coefficient selon la région où se situe le poste. En effet, pour les régions Auvergne-Rhône-Alpes et PACA, le cabinet Robert Half constate des échelles salariales inférieures de 10 à 15% sur les postes dont le salaire fixe brut annuel est inférieur à 50 000 €, en comparaison de Paris et de la région parisienne.

5% à 10% moins élevé

De même, les échelles salariales sont inférieures de 5 à 10% sur les postes dont le salaire fixe brut annuel est compris entre 50 000 € et 80 000 €, en comparaison de Paris et de la région parisienne.

Enfin, les échelles salariales sont équivalentes sur les postes dont le salaire fixe brut annuel est supérieur à 80 000 €, en comparaison de Paris et de la région parisienne.

Les profils bénéficiant d’une double compétence – technique et fonctionnelle – sont, quant à eux, très valorisés. Leurs rémunérations tendent à être les mêmes que celles de Paris et la région parisienne. En Auvergne-Rhône-Alpes, région traditionnellement industrielle, les profils en informatique industrielle (informatique embarquée, R&D, firmware), sont également très demandés.

Ce texte a été lu 533742 fois !

Partager cet article

2 réactions sur “Informaticiens : des salaires à la hausse en 2016 sauf pour les chefs de projet

  1. Easy Partner

    Bonjour à toutes et à tous,

    Il est vrai que l’on trouve des chiffres très différents selon les sources. Pour notre part, nos chiffres sont issus des recrutements que nous avons réalisés durant l’année 2015.

    On constate surtout, de la part de nos candidats, que les salaires en France ne valorisent pas spécialement leur savoir-faire comparé à leurs homologues dans d’autres pays, sauf peut-être pour les Freelances.

    Je vous invite à prendre connaissance de notre étude :
    blog_infographie-easy-partner-:-les-salaires-des-d%C3%A9veloppeurs-en-2016_67_1

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *