Quand Microsoft sauvait sa présence chez PSA à cause du coût de migration d’Excel | La Revue du Digital

Quand Microsoft sauvait sa présence chez PSA à cause du coût de migration d’Excel

CIO PSA - BF2
Jean-Luc Perrard, DSI, Peugeot

Dans sa course à la réduction des coûts, Peugeot aurait bien voulu trancher dans le vif et se débarrasser de Microsoft sur le poste de travail de ses milliers de collaborateurs, soit entre 70 000 et 80 000 PC dans le monde. C’était entre 2008 et 2010.

Zizanie sans nom

Mais cela aurait “mis une zizanie sans nom“, explique le DSI du groupe, Jean-Luc Perrard, nommé depuis un an. Il s’est exprimé lors de l’événement Paris Open Source Summit des 18 et 19 novembre et a raconté les détails de l’histoire.

Des tests avaient été menés avec la suite d’outils Open Office afin de remplacer les outils bureautique de Microsoft lors de quelques POC (Proof of Concept) de 2008 à 2010. Le projet avait été baptisé Audace, sourit Jean-Luc Perrard, soulignant que les équipes internes montraient ainsi qu’elles avaient bien conscience qu’elles s’attaquaient à quelque chose de difficile.

Mais la DSI s’est alors aperçu que les équipes métiers du constructeur automobile avaient développé un très gros savoir faire interne sur Power Point et en macros Excel réalisées en visual Basic.

Le coût trop élevé

Cela rendait risqué le fait de passer l’ensemble dans un autre environnement bureautique si l’on voulait récupérer tout ce qui avait été  programmé ainsi. PSA n’est pas allé au bout du projet, malgré toute l’assistance des communautés Open Source.

Le rapport du gain économique de la migration sur l’effort à réaliser pour y parvenir n’était pas intéressant, relate le DSI. “Notre démarche Open Source est toujours guidée par les arguments technico-économiques,” insiste-t-il.

Microsoft a donc sauvé sa place chez Peugeot, d’autant qu’entre temps, il a su baisser ses prix. Et PSA a finalement stoppé le projet et re-signé fin 2010 avec Microsoft. Seuls les PC en usine, au nombre de 4500 à 5000, et anciennement sous Windows ont été basculés sous Linux Suse et Firefox pour du pilotage et du monitoring.

Et les coûts de re-facturation aux usines ont été réduits drastiquement alors que ces postes étaient auparavant facturés au même niveau que des postes de travail de bureau.

Ce texte a été lu 11126 fois !

Partager cet article

2 réactions sur “Quand Microsoft sauvait sa présence chez PSA à cause du coût de migration d’Excel

  1. Sauvegarde informatique

    “Microsoft a sauvé sa place chez Peugeot et en même temps il a su baisser ses prix.” Ce n’est pas par hasard si Microsoft est devenu le géant de l’informatique. Il sait toujours innover, et lorsqu’il s’agit de se défendre, il y parvient toujours, et cela dans n’importe quel domaine et par n’importe quel moyen.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>