4 millions de drones grand public vendus cette année dans le monde | La Revue du Digital

4 millions de drones grand public vendus cette année dans le monde

Drone Parrot - BF2
Un drone Parrot (Photo de Ted Eytan CC BY-SA 2.0)

A quand un drone personnel pour chacun d’entre nous, qui nous accompagne partout ? Ce n’est pas encore à l’ordre du jour, bien que le marché se développe au fur et à mesure que de nouveaux cas d’usage apparaissent. Ce sont 4 millions de drones destinés aux particuliers qui seront vendus en 2015 dans le monde selon l’étude de Juniper Research.

Espionnage et cambriolage

Et avec ces drones, ce sont les questions de protection de la vie privée et réglementaires qui se multiplient, souligne le cabinet d’analyses. “Les drones peuvent violer la vie privée, servir à de l’espionnage ou à du harcèlement, et permettre de surveiller une maison en vue de réaliser un cambriolage,” rappelle Juniper Research.

Actuellement, les usages principaux concernent l’agriculture, les services publics, l’aménagement du territoire, l’énergie et le BTP. Sans oublier le transport, les films ou le divertissement.

Les principaux fournisseurs sont 3DR (3D Robotics), AeroVironment, DJI, EHANG, Hubsan, Parrot, Trimble (Gatewing), UAV Factory et Yuneec. La diffusion des drones est favorisée par la réduction du prix des composants, une concurrence accrue, et des cas d’usages de plus en plus nombreux.

Un marché tiré par le grand public

En général, les produits des principaux fabricants ciblent le particulier ou l’amateur éclairé, quasi professionnel, mais il est difficile de déterminer quels sont leurs usages finaux car beaucoup sont assez bien  équipés pour être utilisés dans un environnement commercial, sont d’un prix assez élevé et disposent de la bonne technologie. Dès lors, le secteur du grand public mène le marché des drones civils.

La grande majorité des drones vendus en 2014 étaient destinés aux particuliers, selon Juniper Research. Le cabinet a baptisé cette catégorie de produits des UAVs (Unmanned Aerial Vehicles) ou véhicules aériens sans équipage.

Nous n’en sommes pas encore à la généralisation de l’usage du drone. Comme le faisait remarque le Président de la Poste, Philippe Wahl, lors de sa dernière conférence de presse, ce n’est pas encore gagné pour la livraison par drone quand il y aura du mauvais temps, “difficile de mettre un ciré jaune au drone pour qu’il lutte contre le vent.

Reste que personne n’aurait cru en voyant l’avion des frères Wright en 1903 fait de bambou et de toile, que ce type d’équipement évoluerait vers les Airbus capables de traverser l’Atlantique avec 240 passagers à bord et de desservir des destinations selon un horaire régulier.

Ce texte a été lu 5773 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>