Jean-David Chamboredon : « les startupeurs français sont forts à faire beaucoup avec peu d’argent » | La Revue du Digital

Jean-David Chamboredon : « les startupeurs français sont forts à faire beaucoup avec peu d’argent »

L’argent bien employé, le secret de nos startups ? C’est l’avis du président du fond d’investissement ISAI, Jean-David Chamboredon. Selon lui, les signaux sont positifs pour l’écosystème des startups françaises. Reste à faire grossir plus vite cet écosystème. Il propose des solutions. 

Jean-David Chamboredon président d’ISAI, estime que « les Français sont forts à faire beaucoup avec peu d’argent. C’est vraiment la caractéristique des startupeurs qu’on voit en France et c’est un vrai talent. Ca veut dire que le capital initial est bien employé. » Les Français sont bons dans le Big Data, l’algorithmie, les objets connectés et la sharing economy, selon le président d’ISAI. Il a été interviewé par La Revue du Digital, lors de l’événement France Digitale Day, le 14 septembre.

La présence des investisseurs internationaux est un signal fort. Pour le président d’ISAI, « il y a un certain nombre de choses qui sont très positives » dans l’écosystème des startups en France, comme « l’activité des business angels […] et des capitaux-risqueurs français et internationaux qui investissent en France. »

Il plaide pour la suppression de l’ISF (Impôt sur la fortune) afin que les capitaux susceptibles d’êtres ré-investis dans des startups restent en France et ne partent pas à l’étranger, et pour que les Français soient incités à placer leur épargne – qui est massive – dans l’innovation.

On le rappelle, le français Blablacar a levé 200 millions de dollars ce mois-ci. ISAI a été présent au tout premier financement de cette startup.

Point faible, “l’écosystème du numérique ne croît pas assez vite, comparativement à Londres, Berlin,Tel Aviv ou Singapour, c’est là qu’il faut insister, on a un sujet de croissance“, pointe-t-il. Dans le même temps, l’emploi va connaître une évolution, avec une transformation des contrats de travail, et des employés qui seront à leur compte, conclut-il.

 

Ce texte a été lu 37190 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>