Administration numérique : les Français prêts pour un compte unique sécurisé | La Revue du Digital

Administration numérique : les Français prêts pour un compte unique sécurisé

Etre reconnus et aidés de toutes les administrations. C’est l’aspiration des Français face à l’administration numérique selon l’enquête menée par Ipsos pour le compte de Sopra Steria.

Un parcours de services

La principale demande est la simplification des démarches face aux événements de vie difficiles ou stressants. Il s’agirait de disposer d’un parcours de services disponibles selon les situations.
C’est à dire lors qu’il est question de renouveler ses papiers d’identité, lorsque l’on souffre d’une longue maladie, qu’on perd ou qu’on recherche un emploi, que l’on perd un proche, que l’on devient retraité, ou que l’on demande des aides (allocations familiales, aide au logement, RSA…). Ils sont ainsi 88% des Français à vouloir être informés des démarches à entreprendre pour chaque événement.

Autre demande : plus de transversalité entre les services. Cela éviterait de devoir donner les mêmes informations à différentes reprises (92%).
Quand on suggère un compte unique sécurisé donnant accès à tous les services publics en ligne, les Français déclarent alors y adhérer à 87%. Ce compte donnerait accès à l’ensemble des services publics en ligne ou centraliserait les démarches par événements de vie tels que « je recherche un emploi. »

Un compte depuis sa naissance

Une des personnes interrogées va plus loin et parle d’un compte depuis la naissance, en ce qui concerne la gestion de l’état civil. « Il faudrait tout simplement un compte par personne dès la naissance où se recoupent toutes les informations en lien avec un maximum d’administrations pour simplifier les démarches, permettre un maximum de démarches sur internet, rapides et simples, sécurisées, etc. » dit-elle.

Un compte centralisé devrait aussi stocker l’ensemble de ses fiches de salaires sur toute sa carrière, et bien sûr, il faudrait un dossier médical unique regroupant l’ensemble des informations d’analyses et de traitements réalisés.

Côté demandes plus spécifiques, les services de police et de justice sont considérés comme injoignables, et donc des dispositifs de prise de contact  à distance sont demandés. Et en ce concerne la sécurité sociale, c’est un suivi de l’état d’avancement d’un dossier qui est demandé ainsi que la possibilité de transmettre l’ensemble des documents par voie numérique.

Bonnet d’âne à la justice et la police

Au final, les services de l’état qui sont le plus avancés en matière d’administration numérique sont les impôts et la fiscalité et la sécurité sociale, estiment les Français. Ils décernent en revanche un bonnet d’âne à la justice et à la police. Ils demandent une numérisation en priorité pour l’état civil, l’emploi et la santé.

Pour cette enquête, 2003 personnes ont été interrogées par Ipsos via internet, entre le 5 et le 11 juin 2015. L’échantillon est représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Ce texte a été lu 17823 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *