Mettre fin au secret sur le traité de commerce transatlantique, objectif de Wikileaks | La Revue du Digital

Mettre fin au secret sur le traité de commerce transatlantique, objectif de Wikileaks

Julian Assange - Wikileaks - BF2
Julian Assange, rédacteur en chef de Wikileaks

Wikileaks entend que le grand public soit tenu au courant du traité de commerce négocié en secret actuellement entre l’Union Européenne et les Etats Unis. Il organise une collecte afin de réunir 100 000 € de prime pour celui qui lui communiquera ce traité.

Otan économique

Ce traité couvre la moitié du PIB mondial et est un des plus importants de l’histoire dans son genre. Le traité a été qualifié d’équivalent de l’Otan dans le monde économique par Hilary Clinton, candidate aux présidentielles américaines, rappelle Wikileaks.

Wikileaks pointe que ce type de traité a pour volonté de créer un nouveau cadre juridique international au service des sociétés multinationales qui pourront ainsi court-circuiter les régimes juridiques des pays locaux.

Pour Wikileaks, ces grandes entreprises pourront s’affranchir des obligations de protection environnementale (interdiction d’hormones ou d’OGM dans la chaîne alimentaire, par exemple), réglementer internet en fonction des intérêts des industriels des contenus, réduire la disponibilité des médicaments génériques moins coûteux, et réduire considérablement la souveraineté législative de chaque pays. En résumé, les multinationales – américaines en particulier – imposeraient leurs standards aux Européens.

Afin de disposer du montant nécessaire, Wikileaks a mis en place une collecte de fonds. Elle atteignait 39% de la somme ce mercredi à 11 heures, au travers de 1000 contributions.

Ce texte a été lu 30578 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>