Pourquoi Voyages-SNCF.com a choisi OVH pour son Cloud public | La Revue du Digital

Pourquoi Voyages-SNCF.com a choisi OVH pour son Cloud public

Utiliser un Cloud public pour accéder à des ressources à la demande, ça se prépare. C’est que fait Voyages-SNCF.com le célèbre site de e-commerce. Le site a décidé de s’appuyer sur le français OVH pour de la puissance à la demande lors d’un afflux de clients.

Plus que quelques mois avant que Voyages-SNCF.com n’utilise de la puissance de calcul à la demande de manière standard via le Cloud public d’OVH.

Vraie grandeur

Un test en vraie grandeur sera mené cet été afin de préparer le pic de charge attendu pour octobre. OVH a été sélectionné pour deux raisons particulières. C’est ce qu’explique Gilles de Richemond Directeur général de VSC Techhnologies, la société qui délivre les technologies du site Voyages-SCNF.com. Il a répondu aux questions de La Revue du Digital, le 5 mai.

La première raison du choix d’OVH est une question technique de temps de réponse entre le Data Center d’OVH et celui de Voyages-SNCF.com. La latence doit être optimisée entre les deux sites, car le front office de vente de billets de la SNCF sera chez OVH et devra dialoguer avec le back office qui reste chez la SNCF.

C’est une question de latence” insiste le DG. Dans le cas d’OVH, ce délai de latence est optimisé, car son Data Center est situé à Roubaix et donc proche de celui de Voyages-SNCF.com qui est à Lille.

Même culture

Seconde raison, il s’agit d’une question de proximité de culture. “Nous voulions un partenaire proche de notre culture sans être noyés dans une offre standard” pointe Gilles de Richemond.

De plus, “nous voulions pouvoir échanger techniquement avec un partenaire, nous avons des échanges experts avec OVH,” se félicite-t-il.

Voyages-SNCF.com ne souhaitait pas être traité dans le cadre d’un catalogue standard d’un Cloud public, tel qu’Amazon par exemple. “Il ne s’agit pas d’une aversion de principe, nous avons d’ailleurs déjà utilisé Amazon” explique le DG.

Pas d’impact du Patriot Act

L’impact des contraintes juridiques telles que le Patriot Act a-t-il pu jouer ? “Pour moi, le Patriot Act concerne tout le monde, mais il ne faut pas tomber dans la paranoïa, et de toute façon, si des moyens d’état veulent accéder aux données, ils y arriveront” estime-t-il.

En Juillet, Voyages-SNCF.com testera le débordement sur le Cloud public d’OVH. Ce Cloud public doit apporter de la puissance supplémentaire lors des pics de trafic sur le site de vente en ligne qui a réalisé 4,2 milliards d’euros de volume d’affaires en 2014.

27 billets à la seconde

Il y a deux pics de trafic dans l’année pour le site de e-commerce. Le plus important a lieu en octobre, lorsque les gens réservent leurs billets pour les fêtes de Noël et de fin d’année. Il se vend alors 27 billets par seconde sur le site. L’autre pic de charge a lieu au début du printemps.

L’absorption éventuelle de ces pics de charge aura lieu de manière planifiée. L’usage du Cloud public durerait une quinzaine de jours. Il faut ajouter que pour avoir la capacité à déplacer son site dans le Cloud d’OVH, Voyages-SNCF.com s’appuie également sur sa démarche Devops qui lui permet de déployer l’ensemble des briques composant son site en 18 minutes sur une nouvelle infrastructure technique.

Enfin, il reste à valider si une ferme de serveurs d’OVH absorbe le même nombre d’internautes que chez Voyages-SNCF.com, et quelle est la capacité de traitement qui sera au final confiée à OVH, conclut Gilles de Richemond.

Ce texte a été lu 246952 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *