Déjà 250 000 logements adaptatifs connectés via la plateforme d’Intent Technologies | La Revue du Digital

Déjà 250 000 logements adaptatifs connectés via la plateforme d’Intent Technologies

Des bâtiments qui s’adaptent aux usages de leurs habitants grâce aux données. C’est ce que propose Intent Technologies avec IntentOS, le premier système d’exploitation des bâtiments, impliquant tous les acteurs du secteur.

En finir avec les silos de données dans le bâtiment. C’est ce que propose la jeune société Intent Technologies. Les bailleurs sociaux français ont déjà connectés plus de deux cent cinquante mille logements sur sa plateforme.

Données conservées précieusement

Jusqu’à présent les informations concernant les différents éléments d’un bâtiment étaient disponibles dans des silos. Que cela soit les plans d’architecture, le suivi des ascenseurs, la gestion de l’énergie, les services de nettoyage, impossible d’y avoir accès immédiatement ou dans un même système.

Cette lacune est encore plus évidente si on s’attache aux données temps réel telles que les alertes ou les informations de consommation, généralement précieusement conservées par les sociétés qui s’en servent pour la maintenance ou la facturation.

Absence de vision transverse

La donnée est donc utilisée de manière verticale, sans vision transverse. C’est de là qu’est née l’idée de créer une plateforme qui agrège ces informations et crée de la valeur. Bien sûr, pour les bâtiments intelligents, il s’agit de récupérer les données issues de capteurs.

Pour les autres bâtiments, « une interface de saisie manuelle ou l’intégration de notre plateforme aux systèmes d’information des fournisseurs de services suffira » indique Benjamin Ulrich, directeur associé d’Intent Technologies. Il a répondu aux questions de La Revue du Digital.

Modèle égalitaire et partage des données

C’est de là qu’est né IntentOS. C’est une plateforme qui collecte de la donnée, au sein de l’écosystème complexe de la gestion des bâtiments. Tous les équipements qui sont labellisés « Intent Ready » sont connectables à la plateforme, et l’écosystème ne cesse de croître..

IntentOS est d’autre part une place de marché, mettant en relation les participants de la filière du bâtiment. Il s’agit des fabricants de matériels, des distributeurs, des installateurs, des promoteurs, des prestataires de maintenance et des occupants. Le modèle de revenus est simple et égalitaire. Tout le monde paye pour utiliser la plateforme et tout le monde contribue en reversant ses données.

Fuite d’eau ou arrosage

Ce qui est important, ce n’est pas uniquement de disposer de la donnée, mais surtout de la mettre à disposition du bon participant au bon moment. C’est là toute la difficulté, car cela impose de trouver le juste équilibre entre le partage simple et sa mise en valeur dans un contexte d’utilisation.

Une consommation excessive d’eau n’aura pas le même sens selon qu’elle est due à une fuite, ou à la mise en place de l’arrosage des plantes du bâtiment.

Agir en fonction du contexte

Autre exemple d’utilisation de l’information de manière contextualisée, c’est celui de l’énergie. Une gestion de l’énergie adaptée au contexte des occupants n’est pas simple à déterminer et requiert des algorithmes adaptatifs, et pas uniquement sur les tarifs de l’énergie ou la température extérieure.

On ne devrait pas gérer de la même manière un bâtiment ayant des occupants âgés, qui se déplacent peu et chauffent plus, et un bâtiment d’étudiants ou d’actifs souvent absents dans la journée.

Le logement social premier gros client

En pratique, les bailleurs sociaux français ont déjà connecté plus de deux cente cinquante mille logements sur la plateforme d’Intent Technologies. Leurs objectifs à terme est de se transformer en sociétés de service pour les occupants, tout en réduisant leurs coûts.

La plateforme leur sert d’abord à optimiser les contrats en fonction de l’usage et à rassembler en un seul point tous les documents importants. Elle est aussi utilisée pour adapter le niveau de service, défini dans les contrats, aux demandes des occupants et au coût qu’ils peuvent accepter.

Cela devrait permettre de préserver la solvabilité des occupants qui doivent souvent faire  face à l’augmentation continuelle du coût des charges et de l’énergie. Enfin, la plateforme pourrait aider à faciliter l’accompagnement au vieillissement des personnes dans leur habitat, en créant des offres de services dédiées.

Son propre magasin d’applications

Pour tirer parti de cette plateforme, IntenOS s’accompagne de de son propre magasin d’applications et met à disposition des interfaces applicatives API et des outils de développement SDK. Parmi les applications existantes, on peut citer « Hubintent » qui est la tour de contrôle web et mobile des services à disposition du bailleur, « Proximité » une application mobile Android qui notifie en temps réel aux personnels de proximité les anomalies et les dérives de fonctionnement.

Il y a également « EnergyCoach » qui accompagne les occupants dans la compréhension et l’optimisation de leur consommation d’énergie. Enfin, l’application « Mes Services », disponible sur le web et sur smartphone Android, regroupe tous les services qu’un bailleur ou un syndic de copropriété voudraient offrir à leurs clients.

 

Ce texte a été lu 27219 fois !

William El Kaim

William El Kaim est expert reconnu de la transformation digitale. Consultant indépendant, et auteur pour la Revue du Digital, il a exercé les responsabilités de "Marketing Technology Director" dans le domaine du voyage d'affaires. Il a contribué à l'invention de multiples concepts et produits digitaux, ainsi qu'au déploiement réussi d'un réseau social d'entreprise.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *