Nicolas Gauthier de Solocal : “dans le Big Data, nous avons conservé la relation humaine” | La Revue du Digital

Nicolas Gauthier de Solocal : “dans le Big Data, nous avons conservé la relation humaine”

Solocal - BF

Solocal – ex Pagesjaunes – cible les internautes afin de les amener dans les magasins ou chez les fournisseurs via ses sites Web à forte audience. Solocal commercialise ses services auprès des PME en jouant la carte de la proximité, en concurrence de Google ou de Facebook. Explications de Nicolas Gauthier, son M. Big Data. 

Le Big Data chez Solocal assure la mise en relation entre internautes et PME ou commerçants. C’est ce que décrit Nicolas Gauthier, directeur Business Solutions de Solocal. Il a répondu à nos questions le mardi 28 avril à l’occasion de l’« investor day » du groupe organisé à Paris, au Palais de Tokyo. Solocal s’appuie sur la forte audience de ses marques PagesJaunes, Mappy, ComprendreChoisir et A Vendre A Louer.

Question : quel est votre différentiateur dans le Big Data ?
Nicolas Gauthier : tout le monde parle de Big Data, mais cela ne veut rien dire si les sources des données ne sont pas fiables. Nous possédons les données à la différence d’autres acteurs.
Nous collectons les contenus de nos clients entreprises. Cela concerne la description de leur activité, de leurs métiers et des marques qu’elles représentent.
Nous avons plus de 1 milliard de termes pour décrire l’ensemble des entreprises en France. Solocal analyse l’ensemble de ce thésaurus pour établir l’occurrence des mots-clés. Nous mettons en corrélation ces mots-clés avec les requêtes des internautes, avec ce qu’ils saisissent sur PagesJaunes.fr face aux questions “qui, quoi et où ?” Cette formulation est différente que sur Google ou Facebook.

Question : quelle est la conséquence sur le ciblage des internautes par des messages publicitaires ?
Nicolas Gauthier : ces données d’audience permettent de dresser un profil comportemental. Nous avons conçu à cet effet une offre de retargeting, baptisée Adhesive. Les internautes qui consultent PagesJaunes sont proches de l’acte de l’achat. Pour parodier un slogan publicitaire, on ne va pas chez nous par hasard. Les internautes en sont à trouver un magasin.
Si le propriétaire d’une maison dans le Sud de la France cherche des informations sur les piscines, nous pourrons pousser des publicités d’installateurs de piscines avec un excellent taux de transformation.
Solocal est le seul acteur à proposer une offre aussi pertinente. Les données restent anonymisées, notre politique de confidentialité est très stricte à cet égard. Il s’agit d’établir une relation de confiance entre les utilisateurs, les annonceurs et nous-mêmes.

Question : quelle est votre plus-value par rapport à des pure players du web ?
Nicolas Gauthier : à la différence de nos concurrents, nous avons conservé la relation humaine. Nous avons 650 000 clients, essentiellement des TPE et des PME. Nous leurs fournissons des éléments sur la façon dont leurs interactions numériques interviennent sur leur zone de chalandise.
Nous leur indiquons sur cette zone, quel type d’entreprise est particulièrement dynamique sur Facebook ou quelle est la proportion d’usagers qui utilisent leur mobile pour payer. Ce sont des indicateurs concrets qui permettent à ces commerçants ou à ces artisans de piloter leurs investissements dans le digital.
On ne manque pas de plateformes de publicité en ligne, de création de sites web ou de couponning mais elles restent impersonnelles. De même, il existe un grand nombre d’analyses macroscopiques sur le territoire national ou centrées une marque.
Mais est-ce que votre boucher ou votre concessionnaire automobile peut en tirer profit ? Sur le terrain, nous avons 2200 conseillers commerciaux pour apporter un conseil personnalisé. Si les grands comptes ont un CRM, ce n’est pas le cas des plus petites entreprises.

Question : que vous demandent ces PME ?
Nicolas Gauthier : de répondre à leurs besoins opérationnels. Il y a bien sûr une volonté d’avoir une meilleure visibilité sur le web mais aussi de générer du trafic en magasin, de faire du “web to store”. Ce qui passe par modules de prise de rendez-vous, de prise de commande, de création de devis, de transaction. Des solutions clés en main que nous bâtissons en interne, par des partenariats – Bing et maintenant Google – ou via des acquisitions, comme récemment Chronoresto, un portail de livraison de plats à domicile. Notre enjeu, c’est de proposer la bonne donnée au bon endroit au bon moment.

Question : quelle est la synergie entre vos différents sites ?
Nicolas Gauthier : non seulement nous avons des médias à forte audience – PagesJaunes, Mappy, ComprendreChoisir –, qui sont de vraies machines à créer des contacts, mais nous hébergeons aussi 150 000 sites d’entreprises clientes. Nous pouvons proposer une offre traditionnelle de type display ou des offres personnalisées verticales dans les domaines du commerce, de l’habitat, des services ou de la santé.
Nous sommes aussi le seul groupe à être certifié de la norme Afnor sur la validité des avis de consommateurs en ligne. Avec 400 000 avis sur les professionnels en France, ce n’est pas anodin.

Photo : Nicolas Gauthier, directeur Business Solutions de Solocal, interviewé le 28 avril. 

Solocal fait ami-ami avec Google

Après un accord avec Bing, le moteur de recherche de Microsoft, Solocal noue un partenariat avec Google. Objetcif : associer les outils Google aux contenus développés par Solocal tels que les sites internet, les horaires, les jours d’ouverture, les photos, les avis, les vidéos, les coordonnées, …, pour renforcer la visibilité en ligne des entreprises. Régie locale de Google AdWords, Solocal offrira un accès privilégié au support des équipes Google. Les entreprises auront aussi la capacité de créer et de gérer directement des campagnes AdWords à l’aide d’outils de reporting.

Solocal cible les PME

Les PME sont en retard sur le digital ? Solocal est là pour elles. C’est le message qu’a fait passer mardi 28 avril Solocal à l’occasion de son « investor day » organisé à Paris, au Palais de Tokyo. Solocal se présente comme le numéro un européen de la communication locale digitale avec près de 550 000 annonceurs web.

Les deux tiers de son chiffre d’affaires, soit 936 millions d’euros en 2014, sont réalisés sur le web. Le groupe capitalise sur la forte audience de ses marques PagesJaunes, Mappy, ComprendreChoisir et A Vendre A Louer pour se rapprocher des attentes des consommateurs.

Ce texte a été lu 9011 fois !

Xavier Biseul

Xavier Biseul est journaliste. Il est spécialisé dans la transformation numérique des entreprises et les thématiques associées : l’e-commerce, le Big data, les médias sociaux, le marketing digital, le CRM, l’écosystème des startups. Il dispose également d’une connaissance approfondie du marché de l’emploi IT.

Partager cet article

3 réactions sur “Nicolas Gauthier de Solocal : “dans le Big Data, nous avons conservé la relation humaine”

  1. Gilbert

    Pour ma part, commerçant depuis 13ans j’ai payé des sommes énormes pour un retour sur investissement nul (sur les pajesjaunes).
    Je ne vois pas l’intérêt de payer encore une fois pour être présent sur le web ou pour utiliser l’outil qu’est le web-to-store.
    Aller sur les pajesjaunes consiste juste à trouver une adresse mais en aucun cas, pour connaître une offre.
    Mon idée c’est Net2Shop.fr redirection des internautes en boutique, le service est 100% gratuit.

    Répondre
  2. romain

    Gilbert: C’est justement un nouveau challenge pour les Agences marketing : on mesure maintenant le ROI de leur campagne web to store avec des indicateurs factuels et objectifs, par le Retail Analytics & Data Science.
    Ils en parlent : capsuleanalytics(point)com

    Répondre
  3. Mouton Claire

    Franchement déçue par la prestation de Solocal en ce qui concerne les Adwords : la campagne commence avec plus d’une semaine de retard, aucun numéro de contact, aucun responsable du dossier, juste un mail générique (service client) à ma disposition, plusieurs jours avant d’avoir un appel de quelqu’un du service client qui ne comprend pas non plus pourquoi ils ont dysfonctionné. Il m’informe aussi qu’au lieu d’avoir une campagne nationale comme convenu j’ai une campagne localisée sur une seule ville. Me dit qu’il me rappelle et 3 semaines après il devient évident qu’il ne le fera pas ! On m’a promis à la signature un suivi, des statistiques… Rien non plus de ce côté là… Bref : je déconseille vivement !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>