Delphine Ernotte, DGA d’Orange, l’inattendue présidente de France Télévisions | La Revue du Digital

Delphine Ernotte, DGA d’Orange, l’inattendue présidente de France Télévisions

Delphine Ernotte - 3 - BF

Delphine Ernotte, DGA d’Orange, est nommée présidente de France Télévisions. Elle a séduit le CSA en promettant le changement dans la continuité, comme aurait dit un ancien président de la République, ainsi que de nouvelles formes de commercialisation des programmes. Reste qu’elle ne connaît rien à l’audiovisuel.

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a nommé ce jour Delphine Ernotte Cunci, actuelle Directrice Générale Adjointe du Groupe Orange en charge d’Orange France, à la présidence de France Télévisions. La nomination est surprenante au vu du peu d’expérience dans l’audiovisuel de l’impétrante.

Qualités managériales

Au point que Stéphane Richard, PDG d’Orange, à l’annonce de sa nomination qui semble l’avoir pris de court, en est réduit à vanter ses “très grandes qualités managériales et humaines.” Les lettres de noblesse de Delphine Ernotte concernent en effet le déploiement du Très Haut Débit fixe et mobile, avec la fibre optique et la 4G, souligne-t-il. Stéphane Richard pointe également toute la part qu’a prise Delphine Ernotte à l’apaisement du climat social chez Orange. Une préfiguration de ce qui l’attend chez France Télévisions.

Delphine Ernotte est nommée présidente pour une durée de 5 ans à compter du 22 août 2015. Le CSA indique s’être fondé sur des critères de compétence et d’expérience, ainsi que sur les projets proposés par les candidats. Le choix de Delphine Ernotte est justifié pour ses “solides compétences de management et une expérience reconnue dans la gestion du dialogue social.”

Culture de service public

Autre point fort, selon le CSA, le fait de venir d’Orange, “grand groupe numérique européen, imprégné d’une forte culture de service public.”

Delphine Ernotte a convaincu par sa perception des enjeux de l’audiovisuel, avec une vision française et internationale. Elle a montré également “une intuition des attentes du public dans un monde en mutation“, toujours selon le CSA. Son projet est apparu comme conciliant la réforme, la continuité et l’adhésion des personnels. Le changement dans la continuité, aurait dit Giscard d’Estaing, ancien président de la République.

Un nouveau modèle économique 

Delphine Ernotte souhaite rénover l’offre proposée au public, en affirmant mieux les caractéristiques des chaînes : les programmes fédérateurs sur France 3, le patrimoine et les territoires sur France 3, la jeunesse sur France 4, la connaissance sur France 5, les outremers sur France O.

Enfin, Delphine Ernotte a proposé un nouveau modèle économique pour la diffusion des programmes, afin de procurer de nouvelles ressources. Une belle promesse alors que France Télévisions devra faire de la qualité avec moins de budget.

Ce texte a été lu 7890 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>