Chez Viadeo, tout est du code placé chez Amazon, plus besoin de Data Center | La Revue du Digital

Chez Viadeo, tout est du code placé chez Amazon, plus besoin de Data Center

Viadeo et Amazon - 31 mars 2015 - BF

Le réseau social Viadeo a basculé l’ensemble de son informatique et de ses services dans le Cloud d’Amazon. La société n’a plus de serveurs ni de Data Center en propre. Son CTO a témoigné le 31 mars de cette évolution qui a débuté à la suite d’une inondation de ses locaux parisiens. 

Une entreprise doit avoir une vision de son informatique sans Data Center en propre. C’est ce qu’ a présenté Julien Simon CTO de Viadeo, le célèbre réseau social lors de la conférence Amazon WS Startup days qui s’est tenue le 31 mars à Paris.

L’inondation de 2012

Avant 2012, Viadeo utilisait déjà le Cloud Amazon mais c’était surtout pour stocker des fichiers dans le service S3 et utiliser quelques machines virtuelles avec EC2. Les 250 serveurs Linux du site Viadeo étaient alors déployés dans un centre de données à San Francisco aux Etats Unis.

Mais en 2012, les locaux français de la société où sont entreposés les serveurs de l’informatique interne sont inondés. Tout est détruit, et il convient alors de réagir rapidement.

Migration dans le Cloud Amazon en 48 heures

Les équipes informatiques de Viadeo travaillent alors d’arrache-pied et reconstruisent en  48 heures l’ensemble de l’informatique interne dans le Cloud d’Amazon. Viadeo en profite pour créer ses propres réseaux privés virtuels(VPC) dans le Cloud, et pour automatiser le déploiement de ses services et de ses serveurs dans le Cloud. Une expérience qui va servir de déclic.

Viadéo délivre un service très concurrentiel, où l’innovation est capitale. La société est limitée par des problèmes de gestion de l’infrastructure. Les contrats d’infogérance sont complexes et durent plusieurs années, les licences logicielles coûtent cher et parfois limitent la créativité.

Grandir sans contrainte

Enfin, la croissance du nombre des utilisateurs et du volume des données est exponentielle. Le besoin de mise en place du Big Data en 2013 va finir de convaincre Viadéo qu’il est temps de se donner les moyens de grandir sans être limité par l’infrastructure.

En 2014, Viadéo opère donc un changement de stratégie, avec l’aide de son CTO Julien Simon, en décidant de tout migrer vers le Cloud Amazon. Ce virage est aussi basé sur une idée forte, c’est qu’il faut désormais considérer l’infrastructure comme du code. Les services et l’infrastructure associée seront désormais programmés par les équipes de développement et de devops.

L’infrastructure c’est du code

La mise en place de la nouvelle chaîne logicielle s’appuie sur des services avancés du Cloud Amazon, et notamment sur Cloud Formation. AWS Cloud Formation propose aux développeurs et aux administrateurs de système, une manière simple de créer et gérer un regroupement de ressources liées à AWS (Amazon Web Services), de les provisionner et de les mettre à jour de manière ordonnée et prévisible.

Et Julien Simon de s’exclamer : « Cloud formation c’est magique. Mon équipe est magique ». Qui aurait pu imaginer il y a encore quelques années qu’un système complet, logiciel et infrastructure, puisse être créé et mis en production via du code ?

De nouveaux services

Avec cette nouvelle approche, Viadeo est désormais capable de déployer plus rapidement de nouveaux services comme « Face à Face » permettant à des recruteurs de proposer des emplois et de les mettre en relation avec des candidats en point à point, ou « rencontres professionnelles » ayant pour objectif de faciliter les rencontres professionnelles entre ses membres « dans la vie réelle ».

Enfin, cette nouvelle architecture offre la liberté nécessaire aux développeurs et aux architectes de Viadeo de mettre en œuvre des architectures innovantes, notamment basées sur le modèle CQRS. Ce modèle permet de séparer complètement les aspects lectures et écriture dans une architecture, ou plus prosaïquement les composants de traitement métier (“command”  ou écriture) et de restitution de l’information (“query”  ou lecture).

 Quitter son datacenter prend du temps

Pour mémoire, si dans le Cloud, la construction d’une infrastructure est instantanée, cela n’est pas le cas pour l’existant déjà déployé dans un centre de données en infogérance.  C’est pourquoi, Viadeo doit composer avec une phase de « double run », pendant laquelle les deux infrastructures coexistent. Il faut en effet du temps pour négocier une sortie des contrats existants.

Ce texte a été lu 37709 fois !

William El Kaim

William El Kaim est expert reconnu de la transformation digitale. Consultant indépendant, et auteur pour la Revue du Digital, il a exercé les responsabilités de "Marketing Technology Director" dans le domaine du voyage d'affaires. Il a contribué à l'invention de multiples concepts et produits digitaux, ainsi qu'au déploiement réussi d'un réseau social d'entreprise.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>