La SNCF veut vendre ses données aux géants du Net | La Revue du Digital

La SNCF veut vendre ses données aux géants du Net

Yves Tyrode - SNCF - BF

La SNCF veut bien ouvrir ses données, mais à condition de faire payer les géants du Web pour cela. C’est ce qu’annonce Yves Tyrode, directeur digital et communication à la SNCF. Il est intervenu le 12 février à l’occasion des Techdays de Microsoft.

La data coûte cher

« Nous allons ouvrir nos datas de manière industrielle via des APIs » dit-il. « On veut aussi des modèles économiques car produire de la data de qualité cela coûte cher » rappelle-t-il. Résultat, un petit développeur ou une petite startup paieront très peu ou pas du tout pour accéder aux données. En revanche, les multinationales du Net, « les Gafa (Google Apple Facebook et Amazon) paieront bien davantage » martèle le directeur.

Il poursuit : « il faut faire payer les gros utilisateurs, c’est classique, c’est le modèle du Web et des APIs. On applique ce que les Gafa nous appliquent aussi. » Les données concernées sont les horaires de train ou les correspondances. Cela ne touche pas les data commerciales. « Nous allons nous ouvrir aux startups, aux écosystèmes, mais il ne faut pas que cela finisse par une offre des géants du web, » conclut-il.

Ce texte a été lu 2398 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>