Cdiscount « le Cloud public a un niveau de service inférieur à une infrastructure sur site » | La Revue du Digital

Cdiscount « le Cloud public a un niveau de service inférieur à une infrastructure sur site »

DSI Adjoint - Cdiscount - BF

La plus grosse erreur quand on bascule sur un Cloud public c’est de croire que l’on va retrouver les mêmes niveaux de service que dans une infrastructure informatique sur site. C’est l’avertissement de Romain Broussard, DSI adjoint de Cdiscount, site majeur du e-commerce en France. Il a pris la parole lors de l’événement des Techdays de Microsoft le 11 février à Paris.

 Application résiliente

« Il faut mettre la résilience dans l’application et plus dans l’infrastructure » conseille-t-il. Cdiscount a opté pour le Cloud public Azure, et plus précisément le service Iaas (Infrastructure as a Service). « On n’aura pas un service sur mesure comme dans l’infogérance classique sur l’infrastructure car le service est industrialisé » insiste-t-il. De plus, l’accompagnement de Microsoft était nécessaire car il s’agit de nouveaux services, ajoute-t-il.

« Le choix du Cloud a été fait pour une question de time-to-market » précise le DSI adjoint. Cdiscount a choisi de s’internationaliser en 2014 et il lui a fallu ouvrir très vite un nouveau site Web dans chacun des 9 pays où il avait choisi de proposer son offre. Cdiscount annonce 16 millions de clients, 1 million de visiteurs uniques, et a diversifié ses sources de revenus en ouvrant des places de marché et en  commercialisant de la publicité. L’internationalisation s’opère dans une logique de préparation d’une entrée en bourse.

Ce texte a été lu 60488 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>