Le président pressenti de l’Arcep dans les starting-blocks | La Revue du Digital

Le président pressenti de l’Arcep dans les starting-blocks

Le Président de la République a fait son choix en ce qui concerne la succession de Jean-Ludovic Silicani le 3 janvier à la tête de l’Autorité de régulation des télécoms (Arcep).

Conseiller à la culture

François Hollande propose Sébastien Soriano, conseiller spécial de la ministre de la culture, Fleur Pellerin. L’information a été diffusée via communiqué en date du 23 décembre.

Sébastien Soriano doit à présent être auditionné par les commissions des affaires économiques de la chambre des députés et du sénat.

A l’Arcep entre 2004 et 2009

Sébastien Soriano connaît bien l’Arcep puisqu’il y a travaillé de 2004 à 2009. Il était responsable des marchés mobiles, puis en charge de la régulation du haut et du très haut débit, et enfin directeur des relations avec les collectivités territoriales.

Né en 1975, et donc âgé de 39 ans, ancien élève de l’École Polytechnique et de Télécom ParisTech, Sébastien Soriano est ingénieur en chef du Corps des Mines.

Conseil de la concurrence

Après un premier poste de Rapporteur permanent au Conseil de la concurrence de 2001 à 2004, il rejoint l’Arcep en 2004, d’abord en tant que chef de l’unité Marchés mobiles, puis à partir de 2007 comme directeur de la Régulation des marchés haut et très haut débit et des Relations avec les collectivités territoriales. En 2009, il est nommé Rapporteur général adjoint à l’Autorité de la concurrence.

En 2012, Fleur Pellerin le désigne comme directeur de cabinet au ministère délégué de l’Économie numérique. En 2014, il deviendra Conseiller spécial de Fleur Pellerin au secrétariat d’État chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger.

Des opérateurs télécoms sous pression

Le nouveau président de l’Arcep devra gérer un paysage télécoms sous pression face à des acteurs d’internet survalorisés et des opérateurs télécoms soumis à de multiples contraintes réglementaires.

Ce texte a été lu 15689 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *