« L’assurance santé va être liée à des objets connectés » pour Forrester Research | La Revue du Digital

« L’assurance santé va être liée à des objets connectés » pour Forrester Research

Les contrats d’assurance santé vont être liés à des objets connectés de santé portables. C’est ce qu’annonce J.P. Gownder, analyste chez Forrester Research. Il a répondu à nos questions à l’occasion de l’événement LeWeb, à Paris le 9 décembre, lors duquel il a présenté une étude exclusive sur l’avenir des objets connectés portables.

La santé comme la conduite automobile

« Nous verrons des essais en 2015. Il y a déjà aux Etats Unis beaucoup d’assureurs qui placent des boîtiers télématiques dans les véhicules, et si vous conduisez bien, vous avez une remise. Un modèle similaire va être appliqué aux objets connectés de santé portables » déclare-t-il.

Le secteur des objets connectés de santé portables est celui qui rencontre le plus de succès. Pour l’analyste, cela s’explique par le fait que les gens ne veulent pas doublonner ce qu’ils font déjà avec leur smartphone. “Avec un objet connecté portable, on peut suivre son rythme cardiaque, sa transpiration, et même le nombre de pas mesuré est plus précis” décrit J.P. Gownder.

Par ailleurs, quel sera le meilleur appareil portable en 2015 ? Il sera difficile de battre l’Apple Watch, estime l’analyste. L’Apple Watch est commercialisée à partir de 399 $ et elle doit être associée à un iPhone, mais pour J.P. Gownder, Apple est la meilleure société afin d’enseigner au public l’usage d’une nouvelle catégorie de produits.

Withings contre Apple

Le français Withings rivalisera-t-il avec Apple ? « La montre de Withings et celle d’Apple ont des philosophies très différentes » répond J.P. Gownder. Pour l’analyste, Withings propose une montre normale qui suit votre santé. Quant à Apple, il veut en faire un véritable terminal digital. « On peut s’en servir pour ouvrir sa porte d’hôtel, on peut payer via NFC. Les deux montres peuvent réussir, mais sur des publics différents » en déduit J.P. Gownder.

L’analyste annonce qu’en 2016, on verra d’autres choses, comme les vêtements intelligents ou des oreillettes qui détectent votre humeur et diffusent une musique adaptée. Pour l’heure, le marché des objets connectés portables est un marché B to B, plus que B to C, termine J.P. Gownder. « Dans beaucoup de cas, ces objets servent à mieux à faire son travail, par exemple avec les Google Glass. Le retour d’investissement est très clair pour une entreprise d’équiper ses collaborateurs » conclut-il.

Ce texte a été lu 14136 fois !

Partager cet article

Une réaction sur “« L’assurance santé va être liée à des objets connectés » pour Forrester Research” :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>