Mark Hurd, le co-DG, gouailleur et accessible d’Oracle, surfe sur le Cloud | La Revue du Digital

Mark Hurd, le co-DG, gouailleur et accessible d’Oracle, surfe sur le Cloud

Mark Hurd - Oracle - BF

De passage à Paris le 20 novembre, Mark Hurd co-dirigeant d’Oracle a longuement abordé la migration de ses offres vers le Cloud. Il réalise 2 milliards de dollars de chiffre d’affaires dans ce domaine, où les revenus sont en hypercroissance.

Énergique, gouailleur et accessible, Mark Hurd, co-CEO en charge des ventes, du marketing et de la stratégie d’Oracle, reste tout de même l’un des dirigeants les plus « corporate » de la planète informatique. Il marque tout de suite les limites de son intervention : « les CEO doivent se concentrer sur peu de choses : définir une stratégie, avoir un modèle opératoire et s’assurer que l’entreprise exécute la stratégie définie. »

Du réalisme marketing

Point de technologies ni de roadmap donc. Après avoir parlé de la transformation et de l’adaptation de son entreprise vers plus de « réalisme marketing », il a abordé le sujet de la mutation du marché et de sa stratégie pour accompagner les entreprises vers le Cloud.

Les organisations entrent dans l’ère de la transformation digitale. Le Big Data, le social, le mobile et le Cloud constituent les principaux moteurs du changement et du renouvellement des métiers. Le traitement et l’analyse des données telles que les comportements des consommateurs, les lieux et les objets permettent aux entreprises d’être innovantes.

SaaS et PaaS

Après avoir constaté que le marché comporte beaucoup d’acteurs aux stratégies différentes, il a évoqué ce qu’il considère comme les points forts d’Oracle principalement dans les domaines du PaaS et du SaaS. « Grâce à Java, Weblogic et Oracle Database, nous sommes dans une position qui nous différencie grandement de nos concurrents dans le PaaS » dit-il.

Il poursuit : « avec Java nous disposons du plus populaire des langages de programmation, Oracle Database est également très populaire dans le monde. » Dans le domaine du Saas, Mark Hurd a souligné les investissements effectués dans les suites d’applications qu’il qualifie de « différenciantes ».

2 milliards de revenus dans le Cloud

« Le Cloud engendre une partie importante de nos revenus » déclare-t-il. « Au dernier trimestre, la migration vers le Cloud de nos clients a augmenté de 54 % par rapport au même trimestre de 2013. Il représente environ 2 milliard de dollars en valeur ».

Après avoir annoncé que les revenus globaux d’Oracle étaient en progression, Mark Hurd a souligné « l’hyper-croissance » des revenus générés par le Cloud et son intention de continuer à investir dans ce domaine « afin de continuer à faire croître nos revenus. »

Nativement Cloud

Pour soutenir cette croissance Oracle a augmenté ses effectifs de commerciaux et a continué à migrer ses solutions vers le Cloud. Le but est de proposer des applications nativement Cloud, car d’après Mark Hurd « la plupart des applications installées sur site actuellement comportent des extensions vers le Cloud. »

La tendance actuelle d’implémenter les nouvelles applications directement dans le Cloud « n’est pas une obligation pour toutes les entreprises, elles peuvent adopter une approche modulaire : une partie dans le cloud et une partie sur site » conclut-il.

Photo : Mark Hurd co-CEO d’Oracle, le 20 novembre à Paris. 

Ce texte a été lu 1948 fois !

Mourad Krim

Journaliste informatique chevronné, avec plus de 20 ans d'expérience, Mourad Krim a travaillé pour les plus grands magazines et hebdomadaires destinés aux professionnels de l’informatique. Il suit et analyse la révolution numérique depuis ses débuts.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>