Les Français pas convaincus de l’intérêt des objets connectés | La Revue du Digital

Les Français pas convaincus de l’intérêt des objets connectés

Fnac - 12 - Rayon Sports - BF

Ce n’est pas gagné pour les objets connectés. Les deux tiers des Français estiment que les objets connectés constituent des gadgets. C’est le résultat de l’observatoire mené par Harris Interactive et l’ebg auprès d’un échantillon représentatif de la population.

Trop chers

Autres freins pour une grande majorité de personnes : le prix, les craintes liées à la sécurité des données personnelles, et plus étonnant, le risque de dépendance. Malgré tout, tout n’est pas perdu, puisqu’une forte minorité (42%) de Français pense que ces objets permettront d’améliorer notre quotidien.

Quoiqu’il en soit, conséquence logique pour l’heure, les intentions d’achat sont très faibles auprès du grand public. La TV connectée arrive en tête des intentions d’achat projetées à moins d’un an avec un score de seulement 6%, juste devant le bracelet sportif, la console et la montre (5%).

La console de jeu

Les intentions d’achat sont nettement plus élevées chez les technophiles, évalués à 12% de la population. La console de jeu arrive alors en tête des intentions d’achat à court terme (19%), devant les bracelets sportifs (18%), les montres connectées (18%), les lunettes connectées (16%) et la TV (16%).

L’enquête a été réalisée sur internet du 1 au 8 octobre 2014 sur un échantillon de 962 répondants représentatifs des Français âgés de 18 ans et plus, issus de l’Access panel Harris Interactive et interrogés selon la méthode des quotas (sexe, âge, CSP et région).

Photo : un rayon d’objets connectés à la Fnac des Champs Elysées. 

Ce texte a été lu 7453 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>