L’administration de Barak Obama mise sur une équipe de choc pour se numériser | La Revue du Digital

L’administration de Barak Obama mise sur une équipe de choc pour se numériser

L’administration de Barack Obama veut un gouvernement centré sur le client, grâce à une informatique plus intelligente.  Résultat, elle crée une équipe réduite d’experts afin de diffuser les bonnes pratiques du numérique dans ses agences.

Un guide des bonnes pratiques

Le gouvernement publie également un guide des bonnes pratiques pour réussir des applications numériques plus rapidement et moins chères. La décision a été présentée le 11 Août dernier.  Les méthodes agiles sont mises en avant comme le meilleur moyen de développer des services numériques. L’ensemble des documents de bonnes pratiques est soumis aux commentaires.

Dans le détail, le gouvernement américain crée the « US Digital Service », le service numérique des Etats Unis, une petite équipe qui réunit les plus brillants talents du numérique du pays. Cette équipe est chargée de travailler avec les agences gouvernementales afin de lever les barrières à des services de qualité exceptionnelle, et rebâtir l’expérience numérique que les citoyens et les entreprises ont avec leur gouvernement.

Le sauveur du projet Healthcare.gov

L’administrateur de ce service est Mikey Dickerson, 35 ans, qui est également DSI adjoint au niveau fédéral. Mikey Dickerson faisait partie de l’équipe qui a débloqué le projet informatique Healthcare.gov.

Le projet Healthcare.gov a été rendu opérationnel en 2013 grâce à un groupe d’experts du numérique et a permis à des millions d’Américains de pouvoir s’inscrire à une assurance santé. La tâche du “Digital Service” sera de travailler aux obstacles en matière de management qui peuvent bloquer la délivrance de services informatiques.

Pas que des techniciens 

Dès lors, cette équipe ne sera pas composée uniquement d’experts techniques. Elle réunira des talents dans les achats, les ressources humaines, et les aspects financiers. Ce service s’inspirera des meilleures pratiques des secteurs privé et public, et les diffusera dans les agences gouvernementales.

Ce service travaillera également avec une nouvelle entité de l’administration, intitulée 18F. Cette entité réunit des développeurs et des professionnels du numérique. Ils développent actuellement les plateformes numériques du gouvernement.

13 meilleures pratiques

Dans le même temps, la maison blanche publie un « Digital Service Playbook » réunissant les meilleures pratiques afin de créer des services numériques tels que des sites Web ou des applications mobiles. Ce « Digital Service Playbook » servira de guide de conduite aux agences. Il est ouvert aux commentaires de la part du public. Il contient 13 pratiques clés pour réussir des services aux utilisateurs, qui leur conviennent, réclament moins de temps pour développer et coûtent moins chers à réaliser.

A la lecture, on y trouve des conseils de bon sens (Passer du temps avant le projet avec les futurs utilisateurs, choisir des logiciels qui ont déjà fait leurs preuves pour résoudre le même problème que le votre, désigner un responsable et le rendre comptable de ses actes, …).

Autre guide publié, le TechFAR Handbook afin d’indiquer aux agences comment utiliser les bonnes pratiques du « Digital Service Playbook » en accord avec les règles  de l’administration en charge des achats de prestations auprès de sociétés privées, édictées par la Federal Acquisition Regulation (FAR).

Les méthodes agiles en vedette

Le TechFAR Handbook encourage vivement l’usage des méthodes agiles, présentées comme une méthode incrémentale, rythmée, pour les développements logiciels afin de placer du logiciel fonctionnant entre les mains des utilisateurs rapidement.

Photo : l’administrateur du service numérique des Etats Unis,  Mikey Dickerson, 35 ans. 

 

Ce texte a été lu 2036 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *