La CGT réclame un droit à la déconnexion | La Revue du Digital

La CGT réclame un droit à la déconnexion

Constat - Assurance - Mobile - BF

La CGT lance une campagne pour une réduction effective du temps de travail à travers le droit à la déconnexion. Pour le syndicat, les ingénieurs, les cadres et les techniciens travaillent bien plus de 35 h à cause des TIC (Technologies de l’information et de la communication).

Travail dissimulé 

La CGT demande que le travail numérique ne soit plus dissimulé, et elle exige un décompte, une rémunération ou une récupération de l’ensemble des heures effectuées. Cette campagne sera portée sur 2014 et 2015.

Le syndicat estime que l’augmentation de la charge de travail et l’intensification du travail - les interruptions incessantes, le travail en open space… - conduisent de plus en plus souvent les salariés à utiliser les TIC pour travailler à domicile ou dans les transports.

Stratégies pour abaisser la pression 

Pour la CGT, les salariés construisent des stratégies pour faire baisser la pression au travail, et réalisent les tâches qui nécessitent du calme et de la concentration, et pour lesquelles ils n’ont pas besoin de leurs collègues, chez eux telles que la lecture et la réponse aux mails, les rédactions de compte-rendu, de notes ou de tâches administratives.

Cela mène à l’intensification de ce travail car les salariés sont joignables en permanence, et sont donc plus fréquemment interrompus et conduits à effectuer plusieurs tâches en même temps. Ce travail réalisé à la maison ou dans les transports n’est en général ni reconnu ni comptabilisé. La CGT rappelle que le lien de subordination entre le salarié et l’employeur doit être temporaire et délimité dans le temps.

Ce texte a été lu 3442 fois !

Partager cet article

Une réaction sur “La CGT réclame un droit à la déconnexion” :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>