L’agilité ne signifie pas rapidité pour le Cigref | La Revue du Digital

L’agilité ne signifie pas rapidité pour le Cigref

Meeting - BF

Agilité ne signifie pas rapidité. C’est l’affirmation issue du groupe de travail sur le numérique animé par le Cigref, le club des DSI des grandes entreprises françaises. Ce groupe de travail s’est réuni le 21 juillet dernier, et a publié ses conclusions le 1er Août.

Mixité des équipes

Le Cigref préfère définir l’agilité comme étant la mixité des équipes, réunissant informaticiens et métiers. L’agilité comporte également une composante expérimentation, et le fait placer le client final au centre des projets.

En ce qui concerne la mixité des talents, cela consiste à placer au même endroit le design, la technologie et le marketing. En 2010, seulement 40% des entreprises avaient atteint l’imbrication de la stratégie métier avec la stratégie des systèmes d’information, indique le Cigref.

Test and Learn

Quant à la composante expérimentation, pour le Cigref, elle est à mener sur des périmètres restreints, en mode « test and learn », afin d’accélérer les projets et de réussir leur industrialisation. Le Cigref différencie les projets de front office et ceux de back office.

On va vers alors des modes projets spécifiques pour les applications de « front office », très agiles, et proches du client final, et des modes projets sur les infrastructures et les applications back office, répondant à des cycles plus long.

Agilité locale

L’agilité de la DSI doit alors permettre de conduire en parallèle des petits projets sur des périmètres bien établis, ce que le Cigref appelle l’agilité locale, et de mener les grands projets de transformation de systèmes d’information de type « backbone », où l’agilité est issue de la conception de l’architecture, du design.

Lors de cet atelier, étaient notamment présents Pascal Buffard, président du Cigref et président d’Axa Technologies, Véronique Durant Charlot, DSI de GDF Suez, Christophe Leray, DOSI du PMU, Yves Caseau, patron de la Digital Agency d’Axa, Raphaël Viard, Vice Président IT Engineering & Security d’Alstom et Wilhem Meyer Directeur Stratégie et Coordination IT de la BPCE.

Illustration : une réunion de travail (Archives)

Ce texte a été lu 71638 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>