Centre commercial Qwartz : l’espace e-commerce peine à y trouver sa place | La Revue du Digital

Centre commercial Qwartz : l’espace e-commerce peine à y trouver sa place

centre commercial Qwartz - BF

Les dispositifs digitaux in-store du nouveau centre commercial Qwartz de Villeneuve La Garenne sont plutôt réussis, informatifs et fonctionnels ou ludiques et artistiques. En revanche, l’espace e-commerce peine à justifier sa présence.

Le centre commercial Qwartz a ouvert ses portes en avril dernier à Villeneuve La Garenne, et a déjà fait couler beaucoup d’encre, pour sa Cité du Commerce et pour les équipements digitaux de certaines de ses enseignes phares. Une visite sur place à la mi juillet permet de se rendre compte. C’est finalement l’espace e-commerce qui semble le moins à sa place dans le nouvel ensemble.

Des bornes d’informations bien placées

Qwartz - Illustration - 4Qwartz propose à ses visiteurs une dizaine de bornes tactiles permettant de chercher une enseigne sur le plan, s’informer des promotions, … Ces bornes sont élégantes et implantées un peu partout dans le centre commercial et remplissent parfaitement leur rôle.

Un vrai succès pour les dispositifs ludiques

Lors de ma visite, j’ai pu constater le succès des nombreuses installations digitales. Je citerais Qwartzface qui permet de réaliser un auto-portrait déformé que l’on peut poster ensuite sur Facebook.

Il y a également l’aire de jeux Qwartz Game pour les enfants de 8 à 15 ans avec le Sol lumineux et le mur interactif Twall, et le Body Pain de Mehmet Akten.Qwartz - Illustration - 3

Ces dispositifs sont très utilisés, notamment par les enfants, et apportent une pause détente dans des activités shopping pas toujours reposantes pour nos chères têtes blondes.

Quel public pour La Cité du E-Commerce ?

Par ailleurs, Rueducommerce, site d’e-commerce propriété d’Altaréa Cogedim, la société foncière qui exploite le centre commercial, a installé un espace high tech d’une dizaine de bornes interactives permettant d’accéder à l’offre de Rueducommerce et d’y commander, pendant son shopping, les produits qu’on n’a pas trouvé dans les magasins.

Qwartz - Illustration - 2Si cette idée peut sembler séduisante au premier abord, en complétant l’offre des magasins physiques, elle s’avère finalement peu convaincante.

Pour les produits high tech, va-t-on comparer, sélectionner un article et finalement l’acheter à partir d’une borne dans un centre commercial ? N’est-on pas mieux installé avec sa tablette sur son canapé ? Cet espace est très central et plutôt bien agencé mais semble le plus souvent déserté par les visiteurs.

Au final, contrairement à la présence online du centre commercial, qu’il s’agisse du Web ou des médias sociaux, peu interactive et pas encore assez animée, j’ai été séduite par les dispositifs digitaux : s’ils ne révolutionnent pas l’activité shopping, ils y apportent un peu d’originalité et de nouveauté et amusent petits et grands au cours d’un moment de complicité.

Photos : source Centre Commercial Qwartz

Ce texte a été lu 5703 fois !

Lise Déchamps

Lise Déchamps est spécialiste de la vente à distance, du marketing direct, du CRM et des activités e-business B to C. Diplômée de l’institut Léonard Vinci avec un MBA en Marketing et Commerce sur Internet, elle conseille sur des sujets tels que la digitalisation du parcours client et sur le développement de la présence des entreprises sur les réseaux sociaux.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>