Le raz de marée annoncé de la géolocalisation par Beacon aux Etats Unis chez les distributeurs

ibeacon - BF

C’est un véritable raz de marée de la technologie Beacon qui sert à localiser les clients dans les magasins qu’annonce le site Web Business Insider, via une étude réalisée pour l’occasion.

La quasi totalité fin 2016

Cette année, selon cette étude, 8% des magasins du Top 100 des distributeurs américains sont équipés de bornes Beacon. Ce sera 32% en 2015 et 85% en 2016, soit la quasi totalité. La technologie des Beacons et du BLE (Bluetooth Low Energy) est testée actuellement par plus de la moitié du Top 100 des  distributeurs américains dans leurs magasins.

La base installée de bornes Beacon va connaître une croissance à trois chiffres sur les prochaines années.  Il devrait y avoir une base de 4,5 millions bornes actives à la fin de 2018, dont 3,5 millions utilisées par des distributeurs.

Un tiers des magasins en 2015

Fin 2015, pour la moitié du Top 100 des distributeurs américains, la technologie Beacon devrait être installée dans le tiers de leurs magasins. Côté terminaux, ce sont 570 millions de smartphones Android et Apple qui sont compatibles avec le BLE (Bluetooth Low Energy), la technologie des Beacon.

Selon Business Insider, l’intérêt de la technologie BLE telle qu’elle est implantée par Apple dans l’iPhone fonctionnant sous le système iOS7 est de pouvoir réveiller le téléphone même quand l’App mobile concernée, c’est à dire celle du commerçant chez lequel le client vient d’entrer, n’est pas active. Cela permet de pousser des offres promotionnelles lorsque le client est à proximité.

Sollicitation des clients

Cette fonction n’existe pas sous Android. Un des enjeux du BLE est d’ailleurs sur ce point,  jusqu’à quel point les utilisateurs vont-ils accepter de telles sollicitations de la part des marques et de recevoir des promotions ou des informations alors qu’ils passent à proximité d’un magasin. Des technologies alternatives par ultra sons sont en test en France, et le principe est plutôt d’envoyer des informations uniquement si l’App mobile concernée est active.

 

Ce texte a été lu 12295 fois !

Partager cet article

2 thoughts on “Le raz de marée annoncé de la géolocalisation par Beacon aux Etats Unis chez les distributeurs

  1. Dominique PALACCI

    Effectivement, l’ultra son est testé en France, notamment par STIMSHOP via sa plateforme http://www.UCHECK.IN.
    Avec l’avantage déterminant face au Beacon d’être compatible dès aujourd’hui avec 100% des smartphones. Contrairement au BLE dont le parc de smartphones compatibles est estimé à 20%.
    En tout cas, le sujet de l’interaction mobile va devenir stratégique car ceux qui ne prendront pas le virage seront rapidement distancés par leurs concurrents.
    Pour ma part, je défends l’idée d’une App ouverte pour garantir que le consommateur sache pourquoi il reçoit une alerte parce qu’il l’a autorisée dans son contexte du moment.

    Répondre
  2. Francois KRUTA

    Les statistiques factuelles sont plutôt les suivantes (source : MixPanel sur les statistiques des systèmes d’exploitation) :

    iPhone: 21% du parc FR (2013)
    • 4S et + : 90% du parc (06/2014)
    • 4S et + : 100% des nouveaux modèles

    Android: 66% du parc FR (2013)
    • V4.3 et + : 45% du parc (06/2014)
    • V4.3 et + : 100% des nouveaux modèles

    => 15M de smartphones compatibles iBeacon à mi 2014 en France, avec une croissance moyenne de +230% par an.

    Au niveau de la privacy les problématiques sont identiques quelque soit la technologie. Cependant BLE et i-beacon en particulier offrent une souplesse de configuration difficilement égalable avec l’ultrason et présente aussi l’avantage de bien fonctionner en background et d’être parfaitement intégré au système. Ce n’est pas un hasard d’ailleurs que des acteurs comme Shopkick qui ont été les premiers à exploiter les ultra-sons passent aux beacons BLE. Enfin en termes de consommation de batterie, le BLE consomme 100 fois moins que le Wifi. L’impact observé d’un scanning actif BLE est de 2% de la batterie sur 24 heures.

    De plus avec l’émergence de Bluetooth 4.1 qui permettra de rendre les beacons connectés entre-eux et à internet, les déploiements seront encore simplifiés.

    En conclusion, le mouvement vers le BLE est inéluctable, le challenge est de créer des services utiles et d’être transparents sur l’utilisation qui peut être faite de cette technologie.

    J’invite les lecteurs intéressés à découvrir la plateforme, les SDKs IOS et Android et les beacons ( uBeacons ) produits par la société que je dirige Ubudu .
    Après avoir été les premiers à lancer des i-beacons en France dès Octobre 2013 nous avons entièrement repensé notre offre pour les besoins des entreprises et disposons aujourd’hui d’une des plateformes Hardware + Software parmi les plus complètes du marché. Nos clients, grandes marques, distributeurs, acteurs de l’événementiel, l’utilise pour développer des usages qui peuvent révolutionner l’expérience digitale dans la lieux physiques et apporter des nouveaux services à leurs clients/ utilisateurs.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *