Free propose 15 milliards de dollars en cash pour racheter l’opérateur T-Mobile US | La Revue du Digital

Free propose 15 milliards de dollars en cash pour racheter l’opérateur T-Mobile US

Xavier Niel - BF

Free propose 15 milliards de dollars pour racheter 56,6% de l’opérateur mobile T-Mobile US. C’est nettement moins  que les 32 milliards que Sprint serait prêt à débourser. Mais Free a un gros atout : sa proposition ne devrait pas être bloquée par les autorités antitrust alors que celle de Sprint aboutirait à ce qu’il n’y ait plus que trois opérateurs aux Etats Unis.   

Iliad, la maison mère de Free, confirme avoir fait une proposition d’achat sur l’opérateur mobile T-Mobile US. T-Mobile US est une filiale de Deutsche Telekom, l’opérateur télécoms historique allemand et le 4ème opérateur mobile américain. Cette offre a le soutien intégral de Xavier Niel, fondateur et  actionnaire majoritaire d’Iliad, et a été approuvée unanimement par le conseil  d’administration d’Iliad.

Un challenger américain

T-Mobile US est un challenger aux Etats Unis dans les services mobiles face à ATT et Verizon Wireless, et il a souvent été question pour Deutsche Telekom de vendre cette filiale qui avait de la peine à se faire une place.  En 2011, T-Mobile avait même été cédé pour 39 milliards de dollars à ATT.

La vente avait finalement été bloquée par les autorités antitrust et ATT avait jeté l’éponge en décembre 2011. Cette année, c’est Sprint le 3ème opérateur mobile américain qui s’est rapproché de T-Mobile. Le prix évoqué est de 32 milliards. Il était alors question que la fusion des deux opérateurs aient lieu pour septembre prochain, le temps de préparer un solide dossier pour les autorités antitrust qui avaient été le seul obstacle à la fusion entre ATT et T-Mobile, il y a trois ans.

T-Mobile US a réalisé un chiffre d’affaires de 24,4 milliards de dollars en 2013, pour un bénéfice de 35 millions après deux années de fortes pertes : 4,7 milliards en 2011 et 7,3 milliards en 2012. L’opérateur annonce 47 millions de clients et un gain net de 4,4 millions de clients en 2013. T-Mobile US emploie 40 000 personnes. T-Mobile s’est lancé dans la guerre des prix aux Etats Unis afin de percer face à ATT et Verizon.

Iliad pour sa part considère que le marché mobile américain est vaste et particulièrement attractif, et que “T-Mobile US s’est imposé avec succès sur ce marché par son positionnement en rupture qui, à de nombreux égards, est similaire à celui d’Iliad en France.

15 milliards en cash

Iliad a offert 15 milliards de dollars en cash pour 56,6% de T-Mobile US, à  33 $ par action. Iliad évalue les 43,4% restant à 40,5$ par action  sur la base de 10 milliards de dollars de synergies au bénéfice des actionnaires de T-Mobile US. Selon Iliad, cela conduit à une valeur globale de 36,2$ par action, soit une prime de 42% par rapport au cours de bourse de T-Mobile US de 25,4$ par action.

Iliad a soumis au conseil d’administration de T-Mobile US une offre indicative pour  T-Mobile US.. L’offre est soumise à certaines conditions, y compris notamment une due diligence sur T-Mobile US.

Xavier Niel participe à l’augmentation de capital

L’offre en cash serait financée par une combinaison de dette et de fonds propres. Iliad s’est assuré du soutien de banques internationales de premier plan pour la dette d’acquisition. Le financement en fonds propres serait d’environ 2 milliards d’euros et Xavier Niel participerait à l’augmentation de capital.

Selon Iliad, cette transaction ne devrait pas poser de difficultés au regard des règles relatives au droit de la concurrence compte tenu du fait qu’Iliad n’est pas présent aux Etats-Unis.Rien ne garantit que l’offre d’Iliad sera acceptée par le conseil d’administration de T-Mobile US et qu’il en résultera une transaction.

Photo : Xavier Niel, patron et fondateur de Free, actionnaire majoritaire d’Iliad, maison mère de Free. 

Ce texte a été lu 1992 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>