Le Cloud Computing grignote plutôt doucement les infrastructures informatiques | La Revue du Digital

Le Cloud Computing grignote plutôt doucement les infrastructures informatiques

Cloud Computing - BF

Le Cloud Computing représente 15% des dépenses en matériel informatique en 2015 consacrées aux infrastructures. Dans quatre ans, il ne pèsera que 22% de ces dépenses. C’est le Cloud public qui arrive en tête des investissements suivi par le Cloud privé hébergé par l’entreprise, selon le cabinet IDC. 

Progressivement, les dépenses en matériel informatique basculent dans les architectures de Cloud Computing, plutôt que dans les salles informatiques traditionnelles, que ces dépenses soient réalisées par les entreprises ou par les prestataires de services d’hébergement. Mais la progression s’avère modeste, et bien en-dessous du bruit médiatique que suscite le Cloud.

15% des investissements vont au Cloud

Résultat, cette année, les architectures de type Cloud Computing pèsent 15% des dépenses réalisées dans les infrastructures informatiques, salles serveurs essentiellement, en Europe, Moyen Orient et Afrique (EMEA), selon le cabinet d’analyses IDC.

Ce n’était que 8% en 2011. Ce sera 22% dans quatre ans, selon IDC.  La progression paraît donc plutôt modeste puisqu’en 2018, 78% des dépenses en serveurs et baies de disques iront encore aux architectures traditionnelles. Au total, les investissements en matériel informatique pour le Cloud atteindront 4 milliards de dollars en 2014. C’est une croissance de 19% par rapport à 2013.

De gros investissements dans le Cloud Public

Dans le détail, en ce qui concerne les différentes formes de Cloud disponibles sur le marché, l’année dernière, c’est le Cloud public qui a représenté le montant le plus élevé des investissements avec 42% des dépenses en matériel.

Il est suivi par les Cloud privés créés par les entreprises elles-mêmes dans leurs propres locaux qui représentent 38% des dépenses en matériel. Enfin, les Cloud privés hébergés chez un prestataire tiers pour le compte de l’entreprise représentent 20% des investissements.

Les matériels informatiques pris en compte dans ces calculs comprennent les serveurs, les baies de disques, les réseaux au sein des salles informatiques et les passerelles de sécurité.

Ce texte a été lu 3925 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>